Brive se torpille et coule en silence, l'analyse du match
Publié le lundi 13 novembre 2023 à 17:00

Normalement, ce match face à Soyaux-Angoulême ne devait pas poser de trop gros problèmes. Enfin, normalement. Car sur le terrain, c'était une autre histoire. A l'issue de la rencontre, se dire que la victoie est presque méritée, c'est également mettre le doigt sur l'état du CAB aujourd'hui.

Ce vendredi, il y avait d'un côté le début de la Foire du Livre et de l'autre, on pourrait dire la continuation de la Foire du CAB. Et les jours qui suivent confirment cette tendance. Brive est tout sauf dans la sérénité et le confort. C'est même bien tout le contraire. Les semaines qui arrivent vont être difficiles.

 

Un bilan moyen. Il reste encore un match à jouer pour terminer le troisième bloc de la saison. Avec 10 matchs au compteur, nous avons un échantillon plutôt intéressant pour dire que Brive patine en Pro D2 après ce premier tiers de championnat. Le bilan est à l'équilibre avec 5 victoires et 5 défaites, avec 1 victoire à l'extérieur pour 1 défaite à domicile. Brive n'est pas largué au classement mais ne caracole pas non plus en haut du classement. Forcément que le CAB déçoit mais finalement, il déçoit plus ou moins. Tout dépend à quel hauteur chacun a placé le curseur de l'objectif final : si le curseur est sur 1-4, vous êtes déçu, si le curseur est sur 5-8, vous êtes dans les clous. Au vu des dernières nouvelles, les remous au club ne font que commencer et la saison risque d'être longue à ce rythme.

La défaite qui devait arriver. Nous l'avons signalé depuis déjà quelques semaines et il fallait bien que cela arrive. Si ce n'était pas Soyaux-Angoulême, cela serait arrivé face à Mont de Marsan ou Vannes. Depuis le début de la saison, Brive jouait avec le feu à domicile, en s'en sortant souvent de justesse. Mis à part Béziers, tous les autres visiteurs étaient repartis avec des regrets, preuve que la victoire était toute proche pour eux. Soyaux-Angoulême a donc réalisé ce que Provence, Dax et Grenoble n'avaient pas fait. Le SAXV a été propre, réaliste notamment en seconde période et a su perturber les brivistes sur de nombreuses phases de jeu. Brive n'a pas eu ce petit brin de réussite, ce petit exploit personnel pour s'en sortir encore une fois. Le CAB va devoir redoubler d'efforts pour repartir de l'avant et commencer une nouvelle série positive au Stadium.

Trop d'imprécisions. Vendredi soir, Brive a eu les occasions pour gagner le match et même à la rigueur largement. Sauf que la précision et l'application n'étaient pas là. Il ne s'est pas passé une action sans un en-avant. Difficile dans ces conditions de mettre du rythme dans la partie avec tous ces arrêts de jeu. Entre les ballons perdus dans les 22 mètres adverses, les pénalités, les mauvaises options de jeu prises, Brive a tout rassemblé dans le manuel "comment se torpiller tout seul ?". Après le premier essai de la rencontre, les brivistes ont poussé pour faire la différence mais sans jamais parvenir à marquer un nouvel essai. Après être repassé devant en début de seconde période, Brive se montre indiscipliné, à la grande joie du buteur angoumoisin. A partir de ce moment là, Brive va se procurer bon nombre d'occasions mais toutes gâchées. Entre les deux occasions pour Mathis Ferté (qui malgré tout sont loin d'être des essais à 100%) ou bien le choix de la mêlée à 5 mètres ou cette ultime touche, les occasions étaient là mais elles n'ont pas été converties. Preuve que le doute est bien présent dans les têtes brivistes.

Une tactique absente. Ce match confirme la tendance actuelle à Brive. Mis à part les trois premiers matchs et le match de Grenoble qui se situe au milieu de la grisaille, Brive est une équipe qui fait peine à voir, qui n'arrive pas à développer un jeu de qualité et qui ne semble pas avoir un plan de jeu. Lors de ces quatre matchs, grosso modo, Brive marque 30 points et 4 essais. Pour le reste : plutôt 15 points et 2 essais. Difficile avec cette production d'espérer faire de grandes choses en Pro D2. Au tout début de saison, Brive dominait ses adversaires devant, aussi bien en conquête que dans le jeu, avec une puissance supérieure. Mais voilà, depuis, les équipes ont globalement trouvé la parade et ont contré le plan A de l'équipe briviste. Quel est le plan B de l'équipe ? Mystère et ce n'est pas Patrice Collazo qui va nous le dire désormais ! A l'issue du match de vendredi, Alexandre Ruiz avait parfaitement identifié la puissance du CAB en positionnant ses centres sur sa ligne des 3/4. En plus d'une attaque sans plan de secours, plusieurs joueurs sont de moins en moins impactants, moins en moins influents. Si Brive veut espérer rebondir, il va falloir compter sur un réveil de tous.

 

En conclusion

Pour le moment, la digue tenait mais vendredi, la digue s'est rompue. Brive a été trop maladroit, sans rythme, sans vraiment de plan de jeu pour battre une équipe de Soyaux-Angoulême qui, on le savait, allait s'accrocher jusqu'au bout. Elle a fait même plus en parvenant en s'imposer pour la première fois de sa courte histoire face à Brive. Pour elle, il a fallu rester dans son plan de jeu très bien élaboré par son staff, être efficace et réaliste. Tout le contraire de Brive qui se perd dans son rugby, évolue à l'aveugle, en ayant perdu le rugby du tout début de saison. On savait que la crise couvait depuis plusieurs semaines. C'est parti pour des semaines d'incertitudes mais ceux qui ont obtenu la tête de l'entraineur vont désormais devoir assumer et se montrer du côté de Nevers.

 

Images : Rugby+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Barrages
Grenoble 58 10 Dax
Béziers 33 31 Brive
Résultats Top 14