Brive rate le coche dans ce bloc
Publié le jeudi 7 mars 2019 à 06:00

Le menu du bloc était alléchant et donnait faim. Mais c'est comme les champignons, certains sont commestibles, d'autres non. Brive a connu ça et s'est offert un bon mal au ventre et une indigestion. Au final, les joueurs et les supporters restent sur leur faim après ce 6e bloc.

 

Bilan du bloc

V Massy (37-13), D @Montauban (28-26), V Vannes (61-14), D @Bourg en Bresse (31-27)

4e avec 64 points (13 victoires, 1 nul, 9 défaites, 10 bonus, 604 points marqués, 428 encaissés)

 

Sentiment bien bizarre à l'issue de ce bloc. Si les deux victoires à domicile laissent de bons sentiments, ce n'est pas le cas des deux défaites à l'extérieur. En recevant la lanterne rouge Massy, Brive n'a pas le droit à l'erreur. Si la prestation n'est pas aboutie et si cela a mis du temps à se décanter, le résultat est malgré tout là avec le bonus offensif et un succès sans trembler (mais qui aurait pu être plus large). Le match à Montauban ressemblait à un piège. Il l'a été. Pris à froid d'entrée, les brivistes reviennent petit à petit et on assiste alors à un duel de buteurs entre Jérôme Bosviel et Thomas Laranjeira. Alors que Brive est devant et a la possession à quelques minutes de la fin, le ballon est perdu. Sur la contre-attaque, Brive se met à la faute et Bosviel crucifie le CAB à la sirène. Vannes se présente alors au Stadium avec des arguments mais si la première période est accrochée, la suite ne le sera pas. Le CAB s'offre un cavalier seul vers un festival plus vu en Corrèze depuis bien longtemps. Vient alors le match à Bourg. Redevenus relégables, les burgiens n'ont guère le choix et doivent l'emporter. Brive mène mais ne parvient pas à distancer leurs adversaires du soir. Bourg peut y croire mais Brive repasse devant à quelques instants de la fin. La suite est malheureusement connue : à la sirène, le CAB s'incline non pas sur pénalité cette fois mais sur un essai en coin. Quand l'histoire se répète à nouveau.

 

Les points positifs

Toujours dans la course. Brive a manqué deux belles occasions de frapper fort en tête de la Pro D2 avec ces deux défaites à la sirène. Il ne reste plus beaucoup de matchs à l'extérieur (3 pour être précis) pour décrocher une 3e victoire hors de ses bases qui ferait le plus grand bien. Mais le CAB reste au contact des deux premières places qui sont importantes durant les phases finales. Avec 64 points, les brivistes sont à 5 points des leaders ex-aequo que sont Nevers et Bayonne. Toutes les équipes ont des trous d'air en cette fin de saison. Si Brive n'en a pas profité, dans un sens il n'a pas eu à payer le prix fort pour s'être incliné à deux reprises à la dernière seconde. Dans le même temps, il conserve sa 4e place avec une avance de 4 points (plus le goal average particulier) sur Béziers et 5 sur Mont de Marsan. Il faut conserver sa place parmi les 4 premiers et profiter d'une dernière occasion pour gratter quelques places d'ici la fin de la saison.

L'attaque. Tout est loin d'être parfait dans le plan de jeu offensif du CAB comme l'a souligné la rencontre à Bourg en Bresse. L'équipe n'arrive pas à bien placer le curseur entre jeu lent et jeu rapide. Mais sur ce bloc, les brivistes ont fait feu de tout bois avec un total de 151 points en 4 rencontres (soit une moyenne de 37,75 points par match). 18 essais ont également été marqués. Bien évidemment, le feu d'artifice contre Vannes pèse lourd dans la balance (61 points et 9 essais). Au classement, Brive est la deuxième meilleure attaque juste derrière Oyonnax. Les deux équipes sont les seules à avoir franchi la barre des 600 points marqués cette saison. Mais sur ce bloc, tout le monde a marqué, aussi bien la première ligne que les ailiers. Des ailiers qui n'avaient plus marqué depuis plusieurs semaines. Axel Muller a ainsi inscrit son premier essai de la saison tandis que Franck Romanet en a mis deux. Samuel Marques est le meilleur marqueur avec 3. Thomas Laranjeira, en 3 rencontres, a inscrit 52 points.

 

Les points négatifs

Les matchs à l'extérieur. Aucun match à l'extérieur n'est gagné d'avance (d'ailleurs aucun match tout court ne l'est). Mais les déplacements à Montauban et Bourg ne devaient pas représenter un danger manifeste. Compte tenu de l'écart au classement, Brive avait la possibilité de faire le plein et d'asseoir sa position en haut du classement. Mais au final, les brivistes ne récoltent que deux bonus défensifs et beaucoup de regret et de frustration. Les interrogations issues de la rencontre de Montauban sont revenues après Bourg. Les joueurs avaient promis avoir retenu la leçon, cela ne semble pas avoir été le cas. Brive avait une formidable occasion de frapper un grand coup dans ce championnat en pourquoi prenant la tête. Mais il n'en est rien et cette équipe ne semble pas répondre totalement aux attentes de ses supporters qui attendent mieux au vu de l'effectif qui compose le CAB version 2018/2019.

La conqête et la discipline. Ce bloc a mis en lumière deux points faibles. Pour s'imposer à l'extérieur, vous devez être irréprochables dans la discipline. A Montauban et à Bourg, cela n'a pas été le cas. Beaucoup trop de pénalités ont été données aux buteurs adverses, beaucoup trop de possibilités de pouvoir inscrire des points "facilement". Bosviel s'est régalé avec 23 points et a remporté son duel face à Laranjeira. Brive a écopé de deux jaunes à Bourg (dont un à Hirèche qui aurait très bien pu être d'une autre couleur dès la première minute de jeu) et s'est retrouvé sous pression en concédant beaucoup de pénalités. L'autre point noir de ce bloc est la conquête. Face à Vannes, la mêlée a souffert comme jamais, se faisant enfoncer à chaque fois. Résultat : carton jaune pour Johnston et le staff décide du changement des deux autres membres de la première ligne quelques minutes plus tard. La défense contre les ballons portés a souffert du côté de Bourg, Brive ne parvenant pas à endiguer la progression des burgiens, concédant un essai de pénalité en fin de première période. Brive conserve néanmoins cette phase de jeu dans ses points forts mais les feux viennent de passer au orange. Etre fort et dominant dans toutes les phases de la conquête sera essentiel dans les semaines qui arrivent.

La mêlée a connu un très gros jour sans contre Vannes. Fait rare cette saison

 

En conclusion

Ce bloc va laisser des regrets, beaucoup de regrets. Brive avait tout ce qu'il fallait pour faire le carton plein mais il ne l'a pas fait. Si face à Massy et Vannes, le CAB a rempli le tableau d'affichage et fait le job, le problème vient (toujours) de l'extérieur. Ce n'est plus la même équipe qui évolue sur la route. Indisciplinés, bougés en conquête, maladroits en attaque, les brivistes donnent le bâton pour se faire battre et ne retiennent pas les leçons du passé. Toujours dans le wagon des phases finales, Brive va devoir vite trouver des solutions à ses problèmes pour pouvoir réduire l'écart qui existe entre domicile et extérieur. Le temps presse et les solutions ne sont pas nombreuses.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 8
Montpellier Toulouse
Brive 30 9 Bordeaux
Agen Stade Français Paris
Pau Castres
Toulon Bayonne
La Rochelle Racing 92
Clermont Ferrand Lyon
Résultats Top 14