Une histoire de déjà vu pour Brive, l'analyse de la rencontre
Publié le lundi 4 mars 2019 à 06:00

Nous ne sommes pas au Pays Fantastique mais Brive est bien dans l'Histoire sans fin. A chaque déplacement, les supporters espèrent avoir une bonne surprise et voir le CAB version domicile. Mais au final, le résultat et les sentiments sont toujours les mêmes. Un jour, l'enchainement de victoires à l'extérieur viendra peut-être.

 

Les points positifs

Réaliste. A défaut de dominer la rencontre, Brive a su faire le dos rond et attendre son heure. Malgré deux cartons jaunes en début de rencontre, le CAB n'a pas coulé. Le retour à 15 offre la possibilité aux brivistes de passer devant au score sur leur première grosse offensive du match. Après un gros temps fort de Bourg en Bresse qui voit les burgiens repasser devant au score, Brive réagit aussitôt. Juste avant, Brive a souffert sur les ballons portés. La réponse est apportée sur un maul avec l'essai de Thomas Acquier. Le début de seconde période est complètement à l'avantage de Bourg avec un 10-0. Mais en force, le CAB repasse devant et inverse la pression. Les brivistes savent répondre aux poussées de Bourg jusqu'à reprendre la tête à quelques minutes de la fin. Vous ne pouvez pas gagner tous les matchs en les dominant de bout en bout. Il faut passer par des matchs compliqués où le réalisme et l'efficacité font la différence. Malheureusement, il manque quelques minutes au CAB pour décrocher sa troisième victoire de la saison à l'extérieur.

 

Les points négatifs

Bis répétita. Il y a seulement quinze jours, Brive avait la main sur le ballon et s'avançait vers une victoire à Montauban. Et puis perte de balle, contre-attaque, pénalité face aux perches et victoire de Montauban. Vendredi, le match est à nouveau serré, avec certes moins de chassé-croisé en deuxième période mais à nouveau le CAB est devant au tableau d'affichage à quelques minutes de la fin. Là encore, l'histoire se répète. Les brivistes ont la possession mais manque de maitrise. Bourg s'offre la dernière munition et obtient une pénalité. A la différence de Montauban, les burgiens optent pour jouer l'avantage et cela leur réussit avec un essai en coin qui leur offre une victoire indispensable dans la course au maintien en Pro D2. Les brivistes avaient juré avoir retenu la leçon de Sapiac. Il semble bien qu'un nouveau paragraphe s'est rajouté : la leçon de Verchère. Le prochain déplacement sera d'un tout autre calibre avec un voyage au Pré Fleuri de Nevers. A combien de gifles le CAB retiendra la leçon de la fin de match ?

Déjà vu. Oui, Brive devait gagner à Bourg en Bresse, premier relégable de la Pro D2. Mais au final, le désormais 14e au classement a battu le 4e. Cependant, ce mauvais résultat dans la course aux phases finales ne vous rappelle rien ? Mais si, rappelez vous un peu plus tôt dans la saison, ce même scénario s'était déjà produit. Deux fois, Brive s'est déplacé chez un relégable en fin de bloc et deux fois, Brive s'était incliné. C'était à Massy et à Colomiers. Que ce soit cette saison ou lors des saisons précédentes, le CAB affiche deux grosses faiblesses : les matchs à l'extérieur et les matchs à l'extérieur chez un mal classé. Les brivistes ne parviennent pas à s'exporter et subissent trop le jeu même si les feux sont au vert pour eux. Cette saison, on peut citer comme matchs bien à la portée de Brive Massy, Provence, Colomiers, Montauban et Bourg. Mais si la plupart des supporters ont du mal à digérer la pilule bressane, il faut souvenir de la défaite à Grenoble (une semaine après la victoire historique à Toulon), la défaite à Agen (qui décroche son seul bonus offensif de la saison), la défaite à Bayonne (lanterne rouge du Top 14) ou bien la défaite à Biarritz (déjà condamné à la Pro D2). Certains clubs ont dans leur ADN la culture de la gagne. Brive a malheureusement dans son ADN la culture de relancer les clubs en difficulté. Est ce qu'il y a moyen d'embaucher les scientifiques de Jurassic Park pour modifier l'ADN du dinosaure CAB ?

Ca ne sent pas bon cette affaire pour Brive

 

L'attaque. C'est le grand paradoxe de la saison de Brive présentement. Brive est la deuxième meilleure attaque du championnat et la deuxième à franchir la barre des 600 points inscrits (Oyonnax 607, Brive 604). Mais comme l'a très bien décrit Olivier Magne dans l'émission Soir de Pro D2 sur Eurosport 2, cette équipe hésite encore trop souvent entre jeu de mouvement et jeu restrictif. Le mouvement correspond mieux aux qualités de cette équipe mais le restrictif fait souvent son apparition lors des matchs à l'extérieur. Brive n'arrive pas à imposer son jeu dans des matchs à sa portée. Tout du moins sur la durée. Car dès que le CAB parvient à enchainer dans le sens et en vitesse, il déborde la défense adverse et y met le feu. Vendredi, les brivistes ont eu quelques bonnes séquences (voir ci-dessus) mais globalement, cela a manqué de tranchant et de vitesse en attaque. Bourg en Bresse a mis de la pression en défense et a gagné la ligne d'avantage. Brive se doit de développer plus de jeu et de meilleure qualité, surtout quand on regarde le potentiel de la ligne de 3/4. Il y a moyen de faire beaucoup mieux. La difficulté de bien placer le curseur entre mouvement et restriction ne vient-elle pas d'un changement d'époque ? On sort de plusieurs saisons au jeu minimaliste et la transition vers un jeu plus aéré est plus longue que prévu. Le passé est parfois tenace et a du mal à céder sa place.

 

En conclusion

Montauban devait servir de déclic. Brive allait maitriser son sujet à Bourg en Bresse, tout du moins parvenir à s'imposer comme Bayonne l'avait fait quinze jours auparavant. Mais les fantômes de Sapiac sont apparus à Verchère. L'indiscipline a couté beaucoup de points, l'imprécision en attaque n'a pas permis d'asseoir la domination physique notamment en deuxième période et le coup de grâce a été apporté à la sirène alors que Brive menait. A force que l'histoire se reproduise, on commence à être habitué. Il serait temps d'arrêter de prendre cette habitude et que Brive se transforme en une équipe pouvant être performante aussi bien à domicile qu'à l'extérieur. En cette période de carnaval et de déguisements, le CAB enfile le costume du docteur Jekyll ou de mister Hyde selon l'envie du moment. A quand le costume de Superman ?

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 24
Mont de Marsan 17 13 Bayonne
Massy 24 27 Béziers
Oyonnax 46 6 Aurillac
Colomiers 23 19 Montauban
Soyaux-Angoulême 23 19 Carcassonne
Bourg en Bresse 18 16 Nevers
Brive 45 14 Provence Rugby
Biarritz Vannes
Résultats Top 14