Brive revient avec du surplus de Bristol, l'analyse de la rencontre
Publié le mardi 14 janvier 2020 à 06:00

Après la claque reçue au match aller, il était difficile d'espérer quelque chose positif de ce déplacement surtout que Bristol est en quête d'un quart et même d'une demie à domicile. Brive a tenu avant de rompre totalement.

Les points positifs

La première période. Au match aller, Brive avait pris la marée en première période et le match était plié au moment de rentrer aux vestiaires. Le début de match repart sur les mêmes bases, avec Bristol qui tient le ballon et multiplie les temps de jeu. La défense commence à laisser des espaces dont va bénéficier les attaquants de Bristol pour marquer le premier essai. Mais derrière, le CAB tente des coups et se procure quelques occasions. Il y a ces deux percées de Peniami Narisia et Setareki Bituniyata qui malheureusement ne donneront rien. Il y a ces quelques touches dans ou aux abords des 22 mètres anglais. Brive a également été solide en mêlée. Certes, la supériorité anglaise était bien présente mais les brivistes ont tenté de faire la différence dans cette première période malheureusement, l'essai à la sirène d'Attwood a fait mal à la tête.

Dommage que cela n'aille pas au bout

 

Les points négatifs

Le retour des vestiaires. Si Brive n'a pas été ridicule en première période et continue sur sa lancée lors des premières minutes de la seconde période, les choses vont vite se gâter. Durant 20 minutes, ce n'est plus un match de rugby ou un attaque - défense, c'est limite un match d'entrainement. Chaque attaque de Bristol se transforme en essai. Attaques au large, attaques au près, conquêtes, tout y passe. Comme un boxeur, Brive est enfermé dans un coin et est roué de coups jusqu'au KO. A l'heure de jeu, l'arrière Protheroe met fin au supplice en inscrivant le 5e essai (le 7e au total) durant ce laps de temps et le score a gonflé, passant de 17-3 à 52-3 soit un 35-0 en à peine 20 minutes. Brive a pris une leçon en quelques minutes. Bristol a continué à produire son jeu mais a juste limité au maximum les pertes de balle, contrairement à la première période.

La défense. A un élément près, c'était la même équipe de départ pour Bristol pour affronter Brive lors des deux rencontres. Si les joueurs avaient su créer les espaces à l'extérieur, il était évident que le scénario allait se reproduire si la défense ne fermait pas les espaces. Malheureusement, les espaces se sont ouverts, se transformant par moments en boulevards. En terme de statistiques, l'écart est encore plus impressionnant qu'au match aller. Collectivement, Bristol a parcouru 756 mètres (contre 279 pour Brive) ! L'attaque a provoqué 29 franchissements (4 pour Brive), 48 plaquages manqués (16) et 20 passes après contact (8). Brive a eu du mal à défendre face aux avants comme Hamilton, Thomas ou Attwood mais aussi face aux 3/4 qui se sont régalés dans les espaces comme Protheroe, Morahan ou Leiua. Si la défense pouvait tenir sur les premiers temps de jeu, elle cède du terrain dès que les séances s'allongent. C'est l'apprentissage du très haut niveau. Et pour Brive, l'apprentissage est dur.

La mêlée. Bien en place en première période, la mêlée a souffert (comme le reste de l'équipe) après la pause. Karlen Asieshvili et James Johnston ont du faire quelque chose à l'arbitre de la rencontre, Mr Ben Blain, car à chaque fois, c'était pour eux. Soit c'était pénalité pour une poussée en travers soit c'était pour une poussée anticipée. Jamais le pack briviste n'a trouvé la solution en deuxième période pour gêner le pack de Bristol. Ce qui a offert plus de munitions aux locaux qui n'en demandaient pas tant. Pourtant, les deux piliers brivistes sont des piliers expérimentés mais ils ont été sans solutions et n'ont pas toujours compris les décisions arbitrales. Il est vrai que sur quelques mêlées, nous non plus !

L'arbitre tente d'expliquer ses décisions contre la mêlée briviste

 

En conclusion

Que Brive perde à Bristol, il n'y a rien de mal à cela. Que Bristol prenne le bonus face à Brive, c'est presque logique avec un bilan de 4 victoires bonifiées en 5 victoires. Mais que Brive explose comme du popcorn dans le micro-ondes, c'est un peu plus problématique. Les brivistes étaient plutôt bien en place en première période, n'hésitant pas à se procurer quelques occasions. Mais ça, c'était avant le craquage du début de seconde période, avec 5 essais en 20 minutes. Après cela, difficile de relever la tête. Il faudra bien le faire face au Stade Français pour éviter d'avoir quelques maux de tête au moment de retourner en Top 14 face à Pau.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 18
2 Clermont Ferrand 18
 
8 Bayonne 12
9 Brive 9
10 Stade Français Paris 9
 
13 Castres 4
14 Agen 1
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 6
Toulon 19 6 Castres
Toulouse 7 16 Lyon
Stade Français Paris 25 27 Racing 92
Agen 15 26 Bayonne
Clermont Ferrand 50 29 Pau
Montpellier Brive
La Rochelle Bordeaux
Résultats Top 14