Top 14 : Avant match Racing Métro 92 - CA Brive
Publié le samedi 4 octobre 2014 à 04:00

Cette huitième journée est abordée différemment entre le Racing et Brive. Les parisiens veulent effacer de leur esprit la défaite ramenée de Grenoble et poursuivre l'invincibilité de Colombes. Après avoir vaincu Bordeaux et s'être donné de l'air par rapport à la zone rouge, les brivistes se déplacent sans pression en Ile de France et veulent faire un coup hors de leurs bases. Présentation de la rencontre.

L'affiche du match de Top 14 entre le Racing Métro 92 et le CA Brive 

Rien à perdre, tout à gagner

Le championnat commence à se décanter petit à petit et à l'approche du premier bloc européen, les équipes espèrent trouver leur rythme de croisière. Le Racing commence à regarder du côté de Northampton tandis que Brive essaie de respirer un peu après un début de championnat stressant.

Surfant sur sa fin de saison dernière, le Racing Métro 92 veut continuer sur la même longueur d'onde cette année. Le recrutement a été ciblé pour simplifier l'intégration des nouveaux. Cette saison, les ciels et blancs font clairement partis des favoris du Top 14 et dès la première journée, ils le montrent. Confronté à un déplacement périlleux à Montpellier, le RM92 réussit le premier coup de la saison. En s'imposant à Yves-du-Manoir 19-16, il se montre dès le début. Mais Bordeaux parvient à stopper la série des parisiens. Et pourtant, cela aurait pu basculer dans un sens comme dans l'autre. Dans le bonus défensif, les racingmen relancent dans leur camp pour tenter de se mettre en position pour gagner le match. Sauf que Henry Chavancy se fait intercepter par Guitoune qui enlève le bonus défensif aux franciliens. Des franciliens qui se reprennent immédiatement pour leur première à domicile. Dans le choc des superpuissances, le Racing vient à bout de Toulon 17-10 dans un match physique mais a eu du mal à se libérer. On pensait les parisiens lancer mais c'était sans compter sur un trou noir ou plutôt jaune et bleu. Au Michelin, le Racing coule 32-6 et se pose beaucoup de questions après cette performance. Mais d'un bonus offensif concédé à un bonus offensif obtenu, le chemin est parfois court. Comme d'un déplacement donc à Clermont à la réception du promu lyonnais, battu 28-11. Après Montpellier, Toulon et Clermont, c'est un autre gros du championnat qui se dresse sur la route, à savoir Toulouse. Mais le Stade est sur une pente glissante que les racingmen vont continuer à accentuer en le battant 27-16. Malgré un parcours à domicile sans faute, il manque une victoire supplémentaire à l'extérieur pour être sur le podium. Peut être dès Grenoble ? Sauf que le FCG n'est pas de cet avis et impose son jeu comme depuis le début de saison. Mené de 14 points en tout début de seconde période, le Racing va réagir petit à petit mais il va lui manquer un petit quelque chose pour la victoire : 2 points. Un bonus défensif un peu amer que les hommes du duo Travers-Labit tenteront de transformer en victoire contre Brive.

Si Brive se retrouve un peu en difficulté en ce début de saison, cela peut être en partie dû à son inconstance. Les brivistes peuvent réaliser de très bons matchs comme contre La Rochelle et Toulouse. Mais ils peuvent passer complètement au travers comme contre Clermont, à Lyon, Bayonne et contre Toulon. La régularité de l'année dernière s'est transformée petit en petit en irrégularité. Les points forts tendent à devenir des points faibles et les points faibles s'accentuent. Mais tout n'est pas perdu car il y a des signes positifs. Contre Bordeaux, les supporters ont revu l'équipe qui les a fait rêver la saison dernière : une grosse conquête, une 3e ligne omniprésente et des 3/4 finisseurs. Le CAB était dernier à l'entame de la journée mais il a su sortir le meilleur de cette situation pour accrocher une victoire qui fait un bien fou au moral. De quoi enlever de la pression aux futurs déplacements au Racing et à Grenoble.

Le Racing n'a donc pas le droit à l'erreur face à une équipe corrézienne se déplaçant sans complexes en région parisienne. Grenoble a laissé un goût amer dans la bouche des racingmen qui ne doivent pas laisser le fossé s'agrandir avec Clermont et Toulon. Surtout que le derby contre le Stade Français s'approche et que tout peut se passer dans ce type de match. Brive s'est rassuré contre Bordeaux et veut continuer sur sa lancée au Racing. Sans pression et avec un effectif remanié, le CAB fait figure de victime expiatoire mais qui a le plus à perdre ? Le Racing ou les "remplaçants" brivistes ?

Le duel : Alfie Mafi contre Brice Dulin

Cela risque dans un premier temps de se jouer devant mais les ballons finiront tant bien que mal derrière et ces deux hommes vont vouloir mettre le feu aux défenses adverses. International français, Dulin fait sa place au sein du groupe France avec la coupe du Monde en ligne de mire. En stage à Marcoussis en début de semaine, l'arrière retrouve sa place après un week-end de repos à Grenoble. Un centre de gravité bas, de très bons appuis, de la vitesse : tout est en place pour être un très bon relanceur. Si Dulin est le titulaire du poste du côté du Racing, ce n'est pas forcément le cas du côté de Mafi. L'arrière habituel se nomme Gaëtan Germain mais le staff briviste a décidé de donner sa chance à Alfie Mafi. L'australien, qui peut couvrir les postes ailier/arrière, a toutes les qualités pour s'imposer à ce poste : vitesse, appuis, folie. Il est dans un profil différent que son coéquipier qui peut s'appuyer sur un gros jeu au pied mais possède des qualités offensives supérieures. Avec deux arrières tournés vers l'attaque, nous devrions avoir du jeu. Normalement c'est possible mais entre le papier et le terrain, il y a parfois un monde.

 

Voici la composition des deux équipes pour le match Racing Métro 92 - CA Brive (coup d'envoi à 18h30, arbitre : Mr Patrick Péchambert)

Pour le Racing : 1 Ben Arous - 2 Lacombe - 3 Ducalcon - 4 Kruger - 5 Van der Merwe (Cap) - 6 Le Roux - 7 Gérondeau - 8 Claassen - 9 Machenaud - 10 Goosen - 11 Thomas - 12 Dumoulin - 13 Chavancy - 14 Planté - 15 Dulin

Remplaçants : 16 Maurouard - 17 Brugnaut - 18 Metz - 19 Lauret - 20 Phillips - 21 Dambielle - 22 Audrin - 23 Mujati

Absents : Khinchagishvili (genou, saison terminée ?), Szarzewski (genou, absent 6/8 semaines), Charteris (pied), Dubarry, Cronjé (dos), Sexton (fracture de la mâchoire), Laulala (fracture du bras, absent encore 2 semaines), Roberts (cuisse), Andreu (commotion)

 

Pour le CA Brive : 1 Asieshvili - 2 Acquier - 3 Barnard - 4 Pinet - 5 Waqaniburotu - 6 Hirèche (Cap) - 7 Luafutu - 8 Murphy - 9 Neveu - 10 Swanepoel - 11 Radikedike - 12 Ma'ilei - 13 Sanchou - 14 Masilevu - 15 Mafi

Remplaçants : 16 Acosta - 17 Lavergne - 18 Boukerou - 19 Koyamaibole - 20 Péjoine - 21 Laranjeira - 22 Germain - 23 Jourdain

Absents : pour consulter l'état de l'infirmerie du CA Brive, n'hésitez pas à vous rendre dans l'onglet infirmerie

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Vannes 66
2 Béziers 63
 
5 Mont de Marsan 56
6 Brive 51
7 Colomiers 51
 
13 Valence Romans 39
14 Soyaux-Angoulême 39
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 21
Vannes 45 17 Béziers
Mont de Marsan 27 17 Nevers
Soyaux-Angoulême 33 15 Provence Rugby
Dax 19 13 Aurillac
Brive 29 3 Valence Romans
Rouen 29 10 Montauban
Colomiers 51 14 Biarritz
Agen 40 3 Grenoble
Résultats Top 14