Said Hirèche « On a encore beaucoup de chemin pour prétendre au Top 14 »
Publié le lundi 25 février 2019 à 05:00


Après une cruelle défaite à Montauban, on avait ressenti de la frustration mais une grande sérennité du manager général du CABCL. Vannes était une équipe en pleine bourre après un carton contre Oyonnax mais crainte par l'encadrement. La seconde mi temps et le score final démontrent que notre équipe a beaucoup de ressources.

Lors de la conférence de presse d'avant match, Didier Casadeï avait avoué qu'il craignait cette équipe de Vannes notamment pour leur performance en mêlée et dans les airs. L'oeil avisé du coach briviste qui a vu ses craintes fondées. Le CAB a été pénalisé à plus de 5 reprises en première mi temps avec à la sortie un carton jaune pour James Johnston et une première ligne totalement changée à la demi heure de jeu. Comment réagir suite à cette défaillance ? Karlen Asieshvili était certes en phase de reprise mais défaillance du 5 de devant ou performance majuscule de Vannes ? Jérémy Davidson tente d'y répondre au micro de la montagne.

Il y avait 2 joueurs un petit peu malade (mais il ne semble pas convaincu par cette explication) mais Vannes c'est une grosse équipe. [...] Karlen a été en difficulté mais c'est normal. Je suis sur qu'il va revenir à son meilleur niveau.

Pourtant juste avant la mi temps Brive va mener 20 à 7 grâce à Enzo Hervé. Un score "flatteur" pour le manager général du CABCL. Casa et Thomas Laranjeira sont eux très durs envers l'équipe car les joueurs ont oublié les bases du rugby.

Au retour des vestiaires, c'est une équipe transcendée qui va planter 7 essais à une équipe de Vannes qui va baisser pavillon au fil des minutes. Que s'est il passé dans les vestiaires ? Un coup de gueule ? Pour Jérémy Davidson, les joueurs sont grands et le groupe autour de son capitaine se gère « les joueurs sont maintenant capables de se regarder dans le miroir. Avec un exemplaire capitaine comme Said, il n'y a pas besoin de les secouer à la mi temps. Ils ont voulu redresser la barre notamment en conquête et ils sont revenus comme cela ».

Festival offensif, mais pour autant le match de la semaine prochaine à Bourg en Bresse sera totalement différent face à une équipe qui joue sa survie. Lorsque l'on pose la question à Said Hirèche sur le fait que son équipe soit sur les bons rails pour remonter en top 14, ce dernier balaie la question.

Il y a du chemin encore pour le CAB afin d'aller chercher ses deux premières places synonyme d'une demie finale à Amédée Domenech avec une ambiance digne du Brive Aurillac.

Du côté breton, Jean Noël Spitzer a rendu un très bel hommage aux joueurs corréziens.

Le CAB, ce n'est tout simplement pas notre championnat.

De la part d'un entraineur qui a laissé plusieurs cadres au repos et qui avait clairement fait tourner son effectif, c'est très respectueux de ces joueurs et de l'équipe adverse. Maintenant, comme souvent après un match à domicile, on répéte la même phrase. Rendez vous la semaine prochaine à l'extérieur pour confirmer.

Allez Brive !!

Propos recueillis par La montagne

Mickaël Delteil, Fondateur du site
A lire aussi sur allezbriverugby
Jeremy DAVIDSON
Deuxième ligne
Saïd HIRÈCHE
Troisième ligne
Thomas LARANJEIRA
Demi d'ouverture
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 7
Bayonne 28 24 Montpellier
Toulouse 36 15 Castres
Racing 92 27 27 Agen
Lyon 27 8 Pau
La Rochelle 41 17 Brive
Stade Français Paris 33 30 Toulon
Bordeaux Clermont Ferrand
Résultats Top 14