Brive retrouve la flamme, l'analyse du match
Publié le mardi 4 septembre 2018 à 06:00

Le précédent voyage en terre basque ne s'était pas passé comme prévu pour le CAB. Cette fois-ci, Brive ne rentre pas bredouille de ce déplacement. Un bon match nul qui montre le chemin à suivre aux brivistes qui nourrissent quelques regrets. De quoi avoir plus faim pour la suite de la saison.
 

Les points positifs

Les premiers points à l'extérieur. Si Brive veut faire quelque chose dans ce championnat, il faudra ramener des points de l'extérieur. Ce n'est pas une victoire mais un match nul obtenu chez un concurrent direct, qui plus est sa bête noire, c'est un bon résultat. A Bayonne, le CAB voulait faire un coup mais avait craqué à l'heure de jeu. Là, il s'est accroché et s'est affirmé avec ce résultat. Certes au classement, Brive perd des places (10e à 14e) mais reste à 4 points de la deuxième place soit une victoire. Les brivistes commencent à prendre la mesure de ce championnat et doivent imposer leur patte et leur statut.

La rotation. Si entre Bayonne et Colomiers, Jeremy Davidson n'avait changé que deux hommes, ce n'était pas vraiment le cas entre Colomiers et Biarritz. L'équipe de départ a connu 10 changements d'hommes ainsi que des changements de position (Olding de 12 à 10 et Galala de 11 à 12). Est ce que cela à perturber la feuille de route du CAB ? Pas le moindre du monde ! La jeunesse briviste (sur laquelle compte beaucoup Davidson) a montré qu'il faudra compter avec tout au long de la saison ce qui est une bonne chose. Pour leur première titularisation de la saison, Victor Lebas, Steevy Cerqueira, Otar Giorgadze et David Delarue ont réalisé une très bonne rencontre. Demba Bamba continue de martyriser ses adversaires en mêlée. Brive a un groupe complet (peut être pas tout à fait équilibré à certains postes) mais il faudra arriver frais en fin de saison. Il faudra donc faire tourner, pour impliquer tous les joueurs à la réussite de l'équipe et de la saison.

Titulaires pour la première fois cette saison, Said Hirèche et Otar Giorgadze n'ont pas déçu

 

Les points négatifs

Les mêmes maux. Depuis le début de saison, deux secteurs font mal au CAB : la touche et la discipline. Contre Biarritz, l'alignement a perdu à nouveau 3 ballons et cela annule de grosses occasions par moment. Si offensivement, le CAB peine à garder ses munitions, il a aussi du mal à les gagner sur lancer adverse. Dans ce cas-ci, le mal est plus profond car il date depuis plusieurs saisons. Un temps réputé, le contre briviste a disparu des écrans radar mais ce serait bien qu'il réapparaisse rapidement. Deuxième point qui fait mal : la discipline. Déjà 4 cartons récoltés en 3 matchs seulement disputés. Brive a remis Biarritz dans le match à cause de cette indiscipline. Bayonne en a profité et Colomiers était aussi tout proche de le faire. Les brivistes vont vite devoir se régler pour éviter qu'un jour ou l'autre, ça lui coute vraiment très cher.

Drop ou pas drop. Ah, cette dernière action ! Rappel des faits : le score est de 33-33, Brive est dans le camp biarrot alors que la sirène retentit. Samuel Marques fait charger ses avants qui gagnent mètre par mètre. Les temps de jeu se multiplient sur les 22 biarrots. Matthieu Ugalde se recule et se met en position de drop. Il attend le ballon qui ne viendra jamais. Après un temps de plus (de trop ?), Brive commet un en-avant et le match s'arrête quelques instants plus tard. Pourquoi ne pas avoir tenté le drop ? Surtout qu'il y a quelques années, Ugalde avait offert la victoire à Bayonne ici-même à Aguiléra sur un drop (à une dizaine de mètres face aux perches). A 40 mètres, ça se tente. Après rien ne dit qu'il aurait mis mais au moins, Brive et Ugalde aurait tenté d'arracher la victoire avec un drop qui serait à coup sûr resté dans les mémoires des supporters du CAB.

Brive est en position de gagner le match mais se montre trop gourmand

 

En conclusion

Cela faisait si longtemps que Brive n'avait pas ramené un résultat de Biarritz qu'il est difficile d'être déçu après ce match. Les brivistes ont fait leur match, avec les temps forts et les temps faibles inhérent à une rencontre. Les forces (mêlée, puissance des avants, rotation) et les faiblesses (touche, discipline) commencent à se dessiner de plus en plus tout en espérant que les faiblesses diminuent tandis que les forces augmentent ! Brive avait fait le choix de faire tourner son équipe, choix payant. On oublierait presque ce drop victorieux qui n'est jamais arrivé !

 

Images : Canal +

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14