Top 14 Brive : Matthieu Ugalde veut jouer et prendre du plaisir au CAB
Publié le jeudi 2 juillet 2015 à 05:44

Son intersaison a été des plus mouvementée mais finalement, elle se termine bien. Matthieu Ugalde avait un choix compliqué à faire : rester à Bayonne ou partir pour Brive ? Après plusieurs semaines d'interrogations, l'ouvreur a finalement fait son choix en choisissant la Corrèze. Même s'il n'oublie pas d'où il vient, il se souviendra amèrement de la fin de l'histoire.

img-accroche-rumeurs-tranferts-arrivee-ugalde-brive 

Il a décidé de se livrer et de dire ce qu'il a sur le cœur. Rugbyrama a recueilli les premières impressions de Matthieu Ugalde, à la suite de sa signature au CAB. Un CAB qui n'a eu d'autre choix que d'être patient et d'attendre la fin du psychodrame basque

J’avais dit à Manu Mérin qu’en cas de non fusion je partirais. Brive m’avait laissé jusqu’au 27 juin soit au lendemain du vote de la section amateur de l’Aviron bayonnais. Je ne voulais pas faire attendre plus Brive et j’ai décidé de prendre cette décision.

Face à l'incertitude concernant son futur à Bayonne, le jeune ouvreur/centre a fait le choix de la sécurité, de la stabilité. Et contrairement à d'autres, ce n'est pas un mercenaire, appâté seulement par la meilleure offre financière.

Depuis un mois on est tous dans le flou. Brive m’avait appelé depuis un petit moment en me faisant confiance. J’avais refusé. Ils ont insisté et à Bayonne c’était toujours aussi flou. J’ai préféré avoir quelque chose de concret et assurer deux ans à Brive. J’ai signé jeudi et c’est un soulagement énorme. Ce n’est pas qu’une question d’argent. J’en perds en allant à Brive par rapport à mon nouveau contrat qui m’était proposé à Bayonne. C’est aussi un choix sportif et de vie.

Cette fusion entre Biarritz et Bayonne a passionné (ou pas) le monde de l'ovalie pendant plusieurs semaines. Présente dans les cartons depuis longtemps, elle a été la chimère du Pays Basque. Les joueurs se sentent trahis par leurs dirigeants

J’aurais dû partir plus tôt. Manu Mérin et beaucoup nous avaient promis qu’il y aurait cette fusion. Du coup on s’est assis sur des belles offres, moi le premier. On s'est fait avoir. Manu n’a pas réussi à aller au bout de son projet.

Au fil de l'histoire, on a bien senti que la fusion reposait sur un socle instable. Les sections amateurs avaient les clés de la réussite (ou non) de la fusion mais ont été laissées de côté jusqu'au dernier moment. Joueurs et amateurs : les dindons de la farce basque

Se soucier au dernier moment que c’est l’amateur qui vote et qui prend la décision… Des choses n’avaient pas été prévues. Ils auraient dû commencer par ça. Aller voir les amateurs et enchaîner si c'était positif. Ils ont mis la charrue avant les bœufs, c’est dommage. Il y avait un peu d’amateurisme. C’est dommage parce que je pense qu’au-delà de ça c'était un bon projet.

Après la fin rocambolesque de son histoire bayonnaise, Matthieu Ugalde va commencer un nouveau chapitre de sa vie. Désormais joueur de Brive, il entend bien amener toutes ses qualités à un groupe uni depuis plusieurs saisons. Mais avant tout, il ne veut pas brûler les étapes et veut continuer à apprendre à tout juste 23 ans.

Je vais me faire petit moi qui étais un peu grande gueule dans le vestiaire à Bayonne. Je n’ai joué qu’une saison en Top 14. J’ai 23 ans et je n’ai aucun statut à revendiquer. Mon ambition est de jouer c’est tout. C’est un bon groupe apparemment avec une bonne ambiance. Quand j’y étais jeudi il y avait Ledevedec parti depuis à l’UBB qui était là. Voir des anciens venir en visite ça veut dire quelque chose.

Depuis plusieurs saisons, Brive et Bayonne se sont retrouvés à la lutte pour le maintien. Brive a craqué en premier mais a su trouver les ressources pour remonter aussitôt. Bayonne vient de craquer et retombe en ProD2. Le CAB a su garder sa philosophie année après année, contrairement à d'autres qui veulent évoluer dans un costume bien trop grand pour eux. Que ce soit Ugalde ou d'autres avant lui, le même adjectif revient au moment de décrire l'équipe briviste : pénible.

Celle d’une équipe de pénibles. Contrairement à nous qui jouions le maintien mais qui n’étions pas pénibles. On était trop gentil. Peut-être qu’on aurait dû s’inspirer d’eux. À un moment à Bayonne on s’est pris pour d’autres et je pense que ça a été la mort de l’Aviron. Eux ont fait avec leurs moyens et ils l’ont bien fait. On aurait dû s’inspirer de clubs comme Brive ou Oyonnax

Libéré d'un poids, Matthieu Ugalde se lance dans une aventure qu'il espère très belle. Le staff lui fait confiance et il espère la faire fructifier au fil des matchs auxquels il prendra part durant la saison. En plus de tomber dans un "bon groupe", il connait déjà certains de ses coéquipiers : Lucas Pointud et Bastien Duhalde.

 

Source Rugbyrama

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Matthieu UGALDE
Demi d'ouverture
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 40
2 Racing 92 35
 
13 Perpignan 18
14 Brive 13
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 12
Clermont 19 14 Montpellier
Bordeaux 33 13 Brive
Toulouse 34 13 Perpignan
Bayonne 19 7 Lyon
Stade Français Paris 27 14 La Rochelle
Castres 26 22 Pau
Toulon 14 31 Racing 92
Résultats Top 14