Barrage Pro D2 : Avant match Association Sportive Béziers Hérault - CA Brive
Publié le vendredi 24 mai 2024 à 06:00

 

La deuxième saison vient de commencer, celle de la phase finale et de ses matchs couperets. Désormais, il n'y a plus de droit à l'erreur. Les équipes entrent dans l'arène et comme du temps des gladiateurs, tu vis ou tu meurs. Béziers et Brive veulent accéder au dernier carré et aller à Vannes mais un seul club y ira.

Le 31e match de la saison va être le dernier soit pour Béziers soit pour Brive. Dans un choc qui sent bon les années 70, il faudra être solide, réaliste et savoir maitriser ses nerfs pour passer ce tour et traverser la France pour rejoindre le Morbihan et Vannes dans une semaine.

 

Bilan de la saison

Béziers : 3e avec 80 points (17 victoires, 1 nul, 12 défaites)

Brive : 6e avec 76 points (16 victoires, 1 nul, 13 défaites)

 

Si cela pouvait être un objectif réalisable avant la saison, cette qualification en phase finale avec avantage du terrain est tout sauf une surprise pour Béziers. Le début de saison n'est pas tonitruant mais il n'est pas catastrophique. C'est vrai que la grosse claque reçue à Brive dès la 2e journée fait un peu tâche mais voilà, les premières journées sont compliquées car contrairement au Top 14, la Pro D2 ne fait pas de pause pendant la coupe du monde et Béziers perd un lourd tribu. Sauf que les internationaux reviennent sous les couleurs biterroises et d'un coup, le jeu s'en retrouve transformé. Sous l'impulsion de Samuel Marques, qui découvre Béziers après son arrivée de Carcassonne, l'ASBH commence à gagner et surtout à produire un jeu offensif qui brûle les défenses adverses. Béziers met une grosse claque à domicile face à Grenoble et ramène un bonus d'Agen. Après ce déplacement, la machine s'enclenche. Au coeur de l'hiver, les biterrois sont irresistibles. Six victoires de suite avec des victoires à Biarritz, Valence-Romans et Colomiers vont replacer totalement Béziers. Après la 16e journée, Béziers est 2e ex-aequo. Ex-aequo avec Provence et quel est le match de la 17e journée ? Béziers - Provence ! Au terme d'un gros match, les provençaux crucifient les biterrois à la sirène et stoppent cette série de 6 victoires. Cela fait mal à la tête mais l'équipe repart de l'avant avec une série de 3 victoires et Béziers occupe le fauteuil de leader après 20 journées. Nouveau match au sommet mais cette fois loin de ses terres, l'ASBH tient 50-60 minutes avant de craquer et d'exploser à Vannes. Il se relance face à Brive mais perd la recette pour s'imposer à l'extérieur. La fin de saison est plus compliquée, moins aérienne qu'au coeur de l'hiver. Au contact de Provence et Vannes pour obtenir une des deux premières places, Béziers cale sur la fin de la saison. Il s'incline à Aurillac puis à Grenoble. Face à Nevers, le match est très serré et les visiteurs pensent tenir la victoire jusqu'à la dernière action et une ultime poussée des avants rouge et bleu. Le stade explose, Béziers valide son barrage à domicile et envoie Nevers dans les cordes pour accéder à la phase finale. En difficulté pour clôre la saison, Béziers peut se dire qu'il va s'appuyer sur son point fort : le stade Raoul Barrière. Un stade qui va faire plus que le plein pour pousser les siens et repousser un peu la fin de la saison en s'offrant une demi-finale. Si le match va être différent qu'il y a 3 mois, les supporters biterrois n'en tiendront pas rigueur si au final, il y a toujours la victoire. Car en phase finale, peu importe la manière, il n'y a que la victoire qui compte.

La route vers la phase finale n'a pas été un long fleuve tranquille pour le CAB. Il y a beaucoup de remous tout au long de la saison mais au final, Brive est arrivé à bon port. L'intersaison a été compliqué car il fallait digérer la descente et les très nombreux départs. Le premier bloc montre des choses intéressantes et d'autres beaucoup moins. Mais voilà, au club, on aime bien se mettre le feu tout seul et se mettre des bâtons dans les roues. Les résultats commencent à arriver lors du bloc suivant mais sans vraiment y mettre la manière. Alors qu'on pense que ça va aller, tout s'écroule et voilà que Brive pique définitivement sa crise avec le départ de Patrice Collazo. Pierre-Henry Broncan arrive en pompier de service avec la mission de redresser le club et de redonner une identité à l'équipe. La fin d'année 2023 se passe bien avec notamment cette victoire arrachée à la sirène face à Vannes. La série se poursuit en 2024 avec trois nouveaux succès qui ramène le CAB bien placé dans le wagon de la phase finale. Mais voilà, il est écrit que rien ne sera facile pour le CAB. Les affrontements contre les concurrents directs, pour la grande majorité à l'extérieur, ne se passent pas du tout bien et Brive interroge. Est ce que cette équipe a les épaules pour aller loin cette saison et remonter en Top 14 ? Brive recule au classement mais n'est pas mort. Et les brivistes le montrent en allant accrocher un match nul à Mont de Marsan, concurrent direct. Sauf que derrière, cela n'enchaine pas, mis à part avec une claque reçue à Dax. En retard au classement sur les six premiers, le CAB a besoin d'un succès à l'extérieur pour revenir dans la course surtout que Mont de Marsan et Nevers lâchent des points à domicile. Dos au mur, Brive sort LE match qu'il faut du côté de Vannes et d'un coup, tout s'inverse. Avant la dernière journée, Brive a désormais la main et son destin pour accéder à la phase finale. Mais ce dernier match, même à domicile, ne sera pas simple du tout. Biarritz vient sauver sa peau et Brive est entre un match de qualification et le jubilé pour Saïd Hirèche. La fin de match est irrespirable et tandis que du côté de Nevers, on pense avoir obtenu la qualification, Brive marque l'essai du bonus qui l'envoie en phase finale. Un match finalement à l'image de la saison : des fulgurances, pas vraiment maitrisé mais au final, le résultat est là. Après avoir gagné son seizième de finale et son huitième de finale, place désormais au quart de finale pour les brivistes.

 

Les hommes forts

Face à l'alignement briviste, les talonneurs passent une mauvaise soirée. Si Béziers veut avoir des ballons d'attaque, il faudra que Wilmar Arnoldi trouve ses sauteurs et déjoue les pièges tendus par Retief Marais et ses coéquipiers. Lors du dernier match, Hans N'Kinsi avait joué en 3e ligne mais là, il retrouve sa 2e ligne et va devoir amener son sens du combat. Lui était absent il y a 3 mois mais le capitaine Clément Ancely sera bien là et sa présence va amener quelque chose dans le combat et le jeu au sol. Comment serait la saison de Béziers sans Samuel Marques ? L'ancien briviste est le leader de cette équipe et il n'est pas du tout en pré-retraite au bord de la Méditerranée. Si le numéro 9 sort un gros match, Béziers gagne. L'expérience au centre du terrain de Watisoni Votu et Tim Nanai-Williams va être essentielle avec deux joueurs complémentaires en attaque. L'absence de Raffaele Costa-Storti fait très mal à l'ASBH et il faudra trouver des solutions en attaque. Pierre Courtaud doit sortir de l'ombre de son coéquipier et Gabin Lorre doit poursuivre sa très grande saison (13 essais en 24 matchs).

Si Brive veut l'emporter, cela va commencer devant. L'expérience de Marcel Van der Merwe va être très utile et il aura un sacré duel en mêlée à gagner face à un solide adversaire. Depuis quelques matchs, Tevita Ratuva ne quitte plus la titularisation, retrouve du rythme et est plus performant. Brive ne peut que s'en ravir. Performante du côté de Vannes, la 3e ligne Marais - Moriarty - Sadrugu est de retour. Si Ross Moriarty peut garder son niveau actuel tout en gardant ses nerfs, il va être un poison pour Béziers. Stuart Olding absent, Tom Raffy devra sortir un gros match et bien orienter le jeu d'attaque. En l'absence d'un meilleur finisseur de l'équipe (Mathis Ferté et ses 12 essais), Brive devra trouver d'autres finisseurs. Cela pourrait être devant avec Ross Moriarty (4) ou Taniela Sadrugu (5) ou bien derrière avec Léo Carbonneau (8) ou Asaeli Tuivuaka (7).

 

Bilan et confrontations

Béziers (à domicile) : VVNVVVVVDVVVVVV

Soyaux-Angoulême (20-19), Rouen (22-21), Vannes (20-20), Colomiers (26-22), Grenoble (48-3), Dax (40-14), Montauban (43-13), Aurillac (54-14), Provence (17-18), Agen (44-25), Mont de Marsan (25-20), Brive (34-15), Biarritz (35-31), Valence-Romans (56-24), Nevers (20-16)

 

Brive (à l'extérieur) : DDDVDDDVDDDNDDV

Agen (32-29), Montauban (34-28), Valence-Romans (45-10), Rouen (18-25), Aurillac (23-14), Nevers (36-18), Colomiers (15-9), Biarritz (8-23), Provence (30-24), Grenoble (40-29), Béziers (34-15), Mont de Marsan (22-22), Dax (27-10), Soyaux-Angoulême (22-12), Vannes (21-26)

 

Chaque équipe a de bons arguments à mettre dans la balance au moment de débuter ce barrage. L'une propose un bilan très solide à domicile tandis que l'autre reste sur un très solide match à l'extérieur sur lequel il peut bâtir.

Le public de Raoul Barrière a été heureux cette saison, ayant vu de très nombreux succès, du jeu et des essais. Deux équipes ne sont reparties perdantes : Vannes et Provence, les 2 premiers au classement. Béziers aimerait bien ajouter une nouvelle victoire à son compteur. Si Brive a connu un parcours à l'extérieur très compliqué, ne l'emportant que face au bas du tableau (Rouen et Biarritz), il a réalisé deux résultats tardivement sur lesquels il peut construire : le nul à Mont de Marsan et surtout la victoire à Vannes. Vannes est le dernier déplacement à ce jour.

Deux étoiles sur le maillot de Béziers auraient pu être sur le maillot briviste mais à cette époque, il était difficile de lutter face au Grand Béziers (10 titres en 14 ans entre 1971 et 1984). Le faste a quitté les deux clubs qui cherchent avant tout à retrouver la première division. Dans leurs plus récents duels, Béziers a repris l'avantage à Raoul Barrière par deux victoires à une grâce  à sa victoire il y a 3 mois sur le score de 34 à 15.

 

Voici la composition des deux équipes pour le match Béziers - Brive (coup d'envoi à 21h, arbitre : Mr Pierre-Baptiste Nuchy)

 

Pour Béziers : 1 Fernandes - 2 Arnoldi - 3 Zabala - 4 Nkinsi - 5 Madigan - 6 Van Bost - 7 Ancely (Cap) - 8 Pauta - 9 Marques - 10 Malié - 11 Plazy - 12 Votu - 13 Nanai-Williams - 14 Courtaud - 15 Lorre

Remplaçants : 16 Boulassel - 17 Amrouni - 18 Gayraud - 19 Benoy - 20 Short - 21 Dreuille - 22 Tupuola - 23 Tchelidze

Absents : Arroyo (coude), Lalevée (tendon d’Achille), Uruty (genou), Fincham (pied), Koen (péroné), Bitz (épaule), Costa Storti (cheville), Gunther, Goillot, Recor et Espeut.

 

Pour Brive : 1 Brennan - 2 Da Silva - 3 Van der Merwe - 4 Van Eerten - 5 Ratuva - 6 Marais - 7 Moriarty - 8 Sadrugu - 9 Carbonneau (Cap) - 10 Raffy - 11 Bonneval - 12 Johnson - 13 Shvelidze - 14 Tuivuaka - 15 Krone

Remplaçants : 16 Boudou - 17 Fraissenon - 18 Delannoy - 19 Usarraga - 20 Voisin - 21 Blanc - 22 Galletier - 23 Coria Marchetti

Absents : pour consulter l'état de l'infirmerie du CA Brive, n'hésitez pas à vous rendre dans l'onglet infirmerie

 

Image : LNR

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 34
Narbonne 19 20 Montauban
Grenoble 18 20 Montpellier
Résultats Top 14