Brive se remet en ordre de marche contre Nevers, l'analyse de la rencontre
Publié le lundi 5 novembre 2018 à 06:00

Brive était attendu par ses supporters lors de la réception de Nevers. Un Nevers tout simplement leader au moment de se lancer dans cette 10e journée. Test grandeur nature pour le CAB qui a répondu présent et se remet dans le droit chemin.
 

Les points positifs

La victoire. Entre la défaite à Massy et la victoire poussive contre Montauban, Brive restait sur deux matchs en demi-teinte. La venue de Nevers, leader de la Pro D2, allait servir de test aux brivistes pour savoir si c'était juste un coup de moins bien passager ou si ça allait se poursuivre. La première période a donné une brillante réponse. Brive a retrouvé son allant, son avancée comme contre Aurillac ou Angoulême pour prendre le match à son compte et faire la course en tête. Sans être en plein doute, les brivistes se sont rassurés face à Nevers, un concurrent direct, et prennent pour la première fois de la saison la place de leader. Comme l'a dit Arnaud Mignardi, c'est anecdotique mais ça fait du bien.

L'attaque. L'animation offensive était un peu en berne depuis quelques matchs. Certains diront que ça coincide avec l'absence sur suspension d'Olding. Mais l'animation est une affaire collective et non individuelle. Ce vendredi, les avants ont trouvé du soutien venu de leurs coéquipiers des 3/4. Les arrières ont parfaitement complété les charges de leurs avants. Sur la première offensive, les avants avancent et c'est Enzo Hervé qui conclut ce gros travail par un essai au large. On reprend les mêmes mais on inverse les rôles. Les 3/4 trouvent des espaces, Thomas Laranjeira et Arnaud Mignardi étant repoussés à quelques mètres de la ligne, et les avants finissent le boulot en force pour le 2e essai. Le 3e essai est la conclusion d'une relance de Franck Romanet. Après deux en-avants consécutifs, Laranjeira sert Guillaume Namy pour un deux contre un d'école. Brive n'a pas marqué ce vendredi 31 points et 4 essais par l'opération du Saint-Esprit et le doit grâce un jeu offensif un peu perdu lors des deux derniers matchs. La défense tient depuis le début de saison (meilleure défense de la Pro D2) mais l'attaque est bien là (5e meilleure attaque de la Pro D2). Ne reste plus qu'à obtenir des bonus pour valider ce travail.

Les jeunes. Dès son arrivée, Jeremy Davidson avait annoncé la couleur : miser sur la jeunesse. Match après match, les jeunes ont du temps de jeu et montre du potentiel. Certains avaient eu la chance de gouter aux joies du Top 14 (à Brive ou ailleurs) mais cette expérience en Pro D2 leur permet de s'épanouir. Après deux matchs très convaincants, Retief Marais a dû s'absenter pour une blessure mais le petit frère de Peet est depuis de retour dans le groupe et reprend sa trajectoire là où il s'était arrêté. Très actif en défense mais aussi en attaque, Marais ne ménage pas sa peine sur un terrain. Après un premier match propre mais sans prendre de risques, Enzo Hervé a été plus offensif. Il est à la conclusion de la première attaque, le tout en résistant à un plaquage. Mis en confiance, il a continué en alternant bien le jeu briviste. Tout comme Marais, Hervé cède sa place en deuxième période avec la satisfaction du devoir accompli.

Pour son 3e match pro (2e cette saison), Hervé n'a pas déçu

 

Les points négatifs

Le coup de la panne. Ce scénario a déjà été vu contre Aurillac mais cette fois, le bonus n'a pas été conservé. Brive n'est pas arrivé à mettre la même intensité après la pause qu'avant. Tout s'est accéléré finalement au niveau de l'heure de jeu. Le banc de Nevers a su apporter ce qu'on attend d'un banc, a remis le reste de l'équipe en confiance et dans l'avancée et a dominé son adversaire. En mode défense, le CAB a subi et doit encore procéder à ce niveau là car il revit la même chose que contre Aurillac. Pour aller loin dans sa saison, Brive doit progresser pour pouvoir faire un match plein de la 1ere à la 80e minute, garder et valider ses bonus. Au classement, les bonus font la différence et actuellement Brive ne creuse pas l'écart sur ses poursuivants à cause d'un trop faible nombre de bonus obtenus.

Nevers a su exploiter la baisse de régime du CAB en 2e période

 

La retransmission TV. Certes le match était diffusé mais pas en décalé. Comment ce match de haut de tableau est-il passé à travers les mailles du filet des diffuseurs de la Pro D2 ? Au moment de la désignation (le), Brive et Nevers étaient ex-aequo à la 3e place. Quelques jours plus tard, à la fin du 2e bloc, le classement s'améliore avec Brive 5e et Nevers 2e. A deux semaines du choc, dommage que le calendrier ne soit pas flexible car ce match aurait pu être décalé dans le créneau du vendredi à 20h30 sur Eurosport 2. Depuis le début de saison, Brive est largement diffusé sur Canal+Sport (surtout) et Eurosport 2. Nevers venait d'enchainer Mont de Marsan (C+S) et Oyonnax (E2). Mais là, le gros choc n'est seulement diffusé sur Eurosport 360.

 

En conclusion

Brive a fait plaisir à son public contre Nevers. Du jeu, de la défense, une victoire et une première place. La soirée aurait pu être encore plus parfaite avec l'obtention du bonus offensif mais à l'heure de jeu, le moteur s'est éteint et Nevers en a profité pour priver le CAB du point supplémentaire. Dans ce choc pour la première place, Brive en est sorti vainqueur et regagne de la confiance. Il lui faudra bien ça avant d'aller défier Carcassonne sur ses terres. Les brivistes enchainent les gros tests en ce mois de novembre.

 

Images : Breniges FM

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 15
Béziers 12 9 Nevers
Vannes Biarritz
Soyaux-Angoulême Provence Rugby
Massy Colomiers
Brive 52 14 Bourg en Bresse
Bayonne Aurillac
Mont de Marsan Carcassonne
Oyonnax Montauban
Résultats Top 14