Sisa Koyamaibole, partira ou partira pas de Brive, telle est la question
Publié le jeudi 10 novembre 2016 à 05:00

Les semaines se suivent et la même question reste : Sisa Koyamaibole restera-t-il à Brive à l'issue de cette saison ? Beaucoup de supporters s'interrogent et commencent à trouver le temps long. Après les départs de Pointud et Iribaren, le départ d'un des chouchous du public briviste ne serait pas bien vu mais le club peut-il se mettre en danger financièrement pour retenir un joueur. Dans cette histoire, il y a du pour et du contre.

Beaucoup de questions se posent concernant l'avenir de Sisa Koyamaibole. Restera-t-il ou non au CA Brive à l'issue de cette saison 2016/2017 ? 

Il y a trois ans, nous avions connu la même situation. Annoncé à Perpignan, Sisa Koyamaibole était passé en quelques heures de chouchou à traitre. Il s'est avéré que la rumeur était fausse et que le fidjien avait par la suite prolongé. Désormais, c'est un coup "il est en passe de prolonger" un autre "il s'apprête à quitter le club". Ce mercredi, Clément Mazella, journaliste à Rugbyrama, affirme que Koyamaibole serait proche d'un départ en fin de saison.

1°) Où en est le dossier ?

Quelques jours après le départ d'Iribaren au Racing, La Montagne sort l'info qu'Ugalde va prolonger et que Koyamaibole devrait l'imiter. Depuis, c'est une vraie cacophonie. En fonction de l'orientation du vent, l'aventure briviste est prolongée ou arrêtée. Le joueur n'est pas idiot et sait que c'est un sujet préoccupant les supporters. D'après nos informations, le club et le joueur sont toujours en discussion sur une éventuelle prolongation. Quelques points coincent mais si une négociation de contrat était facile, ça se saurait ! Il est difficile de savoir réellement où est le vrai du faux car des rumeurs sortent régulièrement (par exemple, Sisa aurait signé un pré contrat à Biarritz, non vérifié à ce jour). Le point important est le fait de ne pas perturber le groupe et faire en sorte d'être performant sur le terrain (ce qui peut souvent accélérer les choses dans le cas d'une prolongation de contrat).

 

2°) Le CAB peut-il se passer de Koyamaibole ?

Alors oui, Sisa Koyamaibole a 36 ans mais il montre à chaque sortie qu'il est une pièce importante du système offensif du CAB. Contre le Racing et Bayonne et à Bordeaux, le fidjien a constamment avancé malgré souvent des prises à 2 ou 3. En plus de fixer plusieurs défenseurs, il sait jouer après contact, ce qui améliore la fluidité et la rapidité des attaques. Sisa a toujours du gaz et sait gérer ses efforts. En un peu plus de 3 saisons, le fidjien a disputé 71 matchs, a été titulaire à 64 reprises, le tout en inscrivant 14 essais (3 essais cette saison, à 1 de son record en Top 14 datant de la saison 14/15). De toute façon, et le match contre Clermont l'a montré 'même si peut être cela n'aurait rien changé à la physionomie de la rencontre), Brive peine à avancer, à créer des brèches sans son bulldozer fidjien. Personne n'est indispensable (que ce soit dans une équipe ou bien dans la vie) mais le CAB n'a pas ce profil en stock. Luafutu s'y rapproche mais plus dans un profil de 3e ligne aile. Parfois vu en 3e ligne centre, Fabien Sanconnie s'exprime le mieux dans son rôle de 3e ligne coureur, un peu comme Olivier Magne. La venue du capitaine narbonnais Etienne Herjean a semble-t-il l'objectif à moyen terme de remplacer Koyamaibole mais laissons le jouer en Top 14 pour juger de ses qualités et de son niveau. Un profil de perforateur est recherché et donc cher. Vous en avez un sous la main, il serait "bête" de ne pas le garder !

 

3°) La fin d'une époque et des déclarations contradictoires ?

C'est un peu la crainte de plusieurs supporters. La saison prochaine, plusieurs cadres ne seront plus dans le vestiaire et leur expérience va manquer. On pense à Arnaud Méla, Jean-Baptiste Péjoine, peut être Guillaume Ribes (en fin de contrat en juin), François Da Ros (contacté par Toulouse), Malakaï Radikedike (en fin de contrat) et donc Sisa Koyamaibole.

Que veut faire le club ? Partir sur un nouveau cycle ? Profiter de plusieurs départs pour alléger la masse salariale et éviter de plonger le budget briviste dans le rouge ?

On le sait, Brive n'a pas un budget extensibleet toutes ces prolongations ont un prix. Parfois, il faut sacrifier des éléments pour rentrer dans les clous. Et généralement c'est sur "les plus vieux" que le couperet tombe. Sisa disputera-t-il sa 4e et dernière saison sous les couleurs du CAB ? En tout cas, les déclarations des uns et des autres ajoutent à la confusion générale sur ce dossier.

Avant Bayonne, au micro de France Bleu Limousin, Nicolas Godignan a dit ceci :

Aujourd'hui, on a envie de continuer et il a envie de continuer. Je ne vois donc pas pourquoi les choses ne se feraient pas.

Plutôt bon signe. Voilà ce que dit Sisa, toujours avant Bayonne

La question est de savoir si je suis encore motivé pour rester. Si c'est possible, ça se passera. (à la question : est ce que ça va se passer ?) Je n'en suis pas sûr. Les dirigeants sont en train de voir si je peux rester ou si je dois prendre ma retraite.

Désormais président du club, Simon Gillham a répondu à un tweet d'un supporter briviste quant à la possibilité de garder le maximum des joueurs actuels :

Toutes ces paroles ne clarifient pas la situation et ne font qu'apporter du flou à un dossier qui n'en a pas besoin. Après, la position de Mr Gillham est tout à fait compréhensible : la santé du club est plus importante qu'un joueur, aussi important soit-il.

 

Brive ne roule pas sur l'or et ne peut pas lutter contre l'inflation généralisée des contrats actuellement en Top 14. Recruter comme conserver ses joueurs est devenu compliqué. Le CAB y arrive pour l'instant bien mais doit par moment se résoudre à laisser partir de très bons éléments vers d'autres cieux. Le public aime Sisa Koyamaibole qui lui rend bien. Son geste d'embrasser l'écusson du club n'est pas de la poudre aux yeux. Son âge ne doit pas être un problème car des joueurs comme Chris Masoe (Racing 92), Aurélien Rougerie (Clermont) et Rodrigo Capo-Ortega (Castres) sont toujours très performants. A 35 ans, Census Johnston va s'engager 2 ans avec le Racing 92. Pourquoi Brive et Koyamaibole tardent autant à se mettre d'accord ?

Qu'on en finisse le plus rapidement possible et qu'on voit passer un tweet du club annonçant la prolongation de "Mister Sisa" !On veut encore entendre la saison prochaine les "Sisa, Sisa, Sisa" descendre des tribunes comme samedi dès le début du match (alors qu'il n'avait encore rien fait), après un essai et pendant le tour d'honneur.

 

 

Retrouvez toutes les infos dans notre tableau transferts du CA Brive rugby pour la saison 2017/2018

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Sisaro KOYAMAIBOLE
Troisième ligne
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 35
2 La Rochelle 31
 
13 Perpignan 18
14 Brive 13
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 11
Pau 22 6 Brive
Montpellier 35 14 Bayonne
La Rochelle 53 7 Castres
Perpignan 23 20 Bordeaux
Stade Français Paris 12 17 Toulon
Racing 92 46 12 Clermont
Lyon 21 14 Toulouse
Résultats Top 14