Brive confirme mais avec la petite frayeur habituelle, l'analyse de la rencontre
Publié le mercredi 21 novembre 2018 à 06:00

Retrouver sur sa route Oyonnax allait permettre à Brive de se jauger encore une fois face à un concurrent direct. Si le choc entre les deux relégués n'a pas forcément atteint les sommets escomptés, le CAB en sort vainqueur et conforte sa place dans le Top 6 mais sans avoir tout réglé dans son jeu.

 

Les points positifs

Le début de match. Ce n'est pas encore le cas à l'extérieur mais à domicile, Brive a pris la bonne habitude de bien commencer ses rencontres. Les meilleurs exemples sont Aurillac et Nevers où le CAB a totalement survolé les débats en première période. Dimanche, face à Oyonnax, cela a été moins dominateur mais les brivistes ont su bonifier la moindre opportunité. Après quelques minutes d'observation, Brive profite pleinement de l'infériorité numérique d'Oyonnax pour faire le break. En 5 minutes, le CAB marque deux essais collectifs, avec du mouvement, de la vitesse, des prises d'intervalle. Les avants et les 3/4 sont impliqués à la fois dans la construction et la finition avec Thomas Laranjeira et Vivien Devisme à la conclusion. Au retour de Taieb, Oyonnax est mené 17-0 et Brive est bien lancé dans sa partie. Malheureusement, cela ne va pas durer (voir ci-dessous).

La touche. Depuis le début de saison, elle a été souvent décriée avec de nombreuses contre-performances. Dimanche, la rencontre face à Oyonnax n'a pas été parfaite avec un lancer égaré en zone offensive mais globalement, Brive a été solide dans ce domaine notamment au contre. L'alignement a réussi à prendre plusieurs munitions. Said Hirèche était là mais aussi Richard Fourcade qui a posé de nombreux problèmes à Oyonnax tant en touche que dans le jeu. Si Brive cherchait un match référence dans ce domaine, il a peut être trouvé. Désormais, il ne faut pas s'endormir sur ses lauriers car chaque match proposera un défi différent.

L'alignement briviste a volé sur la rencontre dimanche

 

Les points négatifs

L'heure de jeu. Depuis le début de la saison, il y a une constance dans le jeu du CAB. Une mauvaise constance. Généralement, autour de la 60e minute, Brive connait un gros trou d'air et les adversaires en profitent pour revenir au score ou faire l'écart. A domicile, le CAB avait parfaitement attaqué ses rencontres avant de voir revenir des équipes comme Colomiers, Aurillac et Nevers. Oyonnax n'a pas échappé à la règle. Après le gros temps fort briviste en première période, Oyonnax a frappé un premier coup à quelques minutes de la pause et a accentué la pression après le retour des vestiaires. Le CAB marque bien deux pénalités mais le vent est dans le dos des oyonnaxiens qui inscrivent un essai transformé pour revenir à une petite unité. Finalement, le score ne bougera plus et les brivistes en seront quitte d'une belle frayeur mais ce scénario de l'heure de jeu se reproduit bien trop souvent pour que cela ne soit qu'un épiphénomène.

L'infirmerie.  Jusqu'à présent, elle était plutôt vide mais depuis quelques semaines, elle se remplit et rien ne semble arrêter l'arrivée de nouveaux joueurs. En quelques semaines, Brive vient de perdre Thomas Acquier, Victor Lebas, Ken Bikadua et désormais Franck Romanet pour plusieurs semaines ou mois. Fort heureusement, pour le prochain bloc, les internationaux (Demba Bamba, Otar Giorgadze, Dominiko Waqaniburotu et Vasil Lobzhandize) seront de retour mais le CAB ne possède pas une profondeur d'effectif suffisante à tous les postes. Pour la plupart des cas, les absences ne sont pas infinies mais il ne faudrait pas que Brive en patisse trop durant ce temps d'absence. Nous allons espérer que ce mauvais passage s'arrête rapidement et ne franchisse pas la nouvelle année.

Les maillots. Il y a quelques semaines, nous avons eu l'apparition du maillot blanc version 2018/2019. Mais où est passé le maillot noir ? Depuis le début de saison, Brive évolue avec des maillots "d'emprunt" et la nouvelle gamme de maillots n'est toujours pas vêtue en match. A quoi cela sert-il d'avoir présenté en grande pompe les nouveaux maillots lors de la présentation de l'effectif début juillet si mi-novembre, l'équipe n'est pas capable de les porter en compétition officielle ? A ce rythme, il ne servira à rien de créer une collection 2019/2020, autant prendre la collection 2018/2019 qui sera toute neuve car presque jamais utilisée ! C'est quand même hallucinant qu'Adidas ne parvienne pas à fournir les nouveaux jeux de maillots à une équipe professionnelle avec qui il est en contrat. On a connu des ruptures de contrat pour des problèmes moins importants.

Les maillots 18/19 seront-ils sous le sapin de Noël du CAB ?

 

En conclusion

Brive et Oyonnax étaient annoncés par la plupart des observateurs de la Pro D2 comme les deux favoris de ce championnat en début de saison. Certes, les deux clubs sont placés en haut de classement mais la domination n'existe pas et l'écart est loin d'être crée avec les poursuivants. Dimanche, le match n'a pas atteint les sommets espérés mais le CAB a fait l'essentiel, à savoir l'emporter et ainsi reprendre la première place de la Pro D2. Mais il n'a pas su sortir Oyonnax du bonus défensif à cause à nouveau d'une deuxième période un cran en dessous de la première. Alors que la deuxième partie de saison approche, Brive est loin d'avoir un rendement optimal et ce match au sommet le démontre.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 35
2 La Rochelle 31
 
13 Perpignan 18
14 Brive 13
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 11
Pau 22 6 Brive
Montpellier 35 14 Bayonne
La Rochelle 53 7 Castres
Perpignan 23 20 Bordeaux
Stade Français Paris 12 17 Toulon
Racing 92 46 12 Clermont
Lyon 21 14 Toulouse
Résultats Top 14