Brive va attaquer les phases finales en position de leader, l'analyse de la rencontre
Publié le mercredi 8 mai 2019 à 06:00

Dans un duel qu'on pourrait revoir en finale, Brive et Bayonne ont bataillé pour cloturer de la meilleure des façons la phase régulière. Le CAB est en pôle position et s'avance comme le favori au titre de la Pro D2. Mais les phases finales sont pleines de surprises, peut être bonnes pour Brive.

Les points positifs

La première place. Ce n'était qu'une formalité mais il fallait terminer le travail. Brive n'avait besoin que d'un point pour à la fois valider sa première place et sa place en demi-finale. Le match n'a pas été évident mais au final, Brive l'emporte et termine invaincu à la maison. La relégation du Top 14 a vite été digérée et le CAB est monté en puissance tout au long de la saison pour finalement terminer plus fort lors des derniers blocs, en tout cas plus fort que ses concurrents directs. Sur cette phase régulière, Brive s'est imposé chez des adversaires de prestige comme Oyonnax, Vannes et Nevers, de possibles adversaires dans les phases finales. Tous les succès accumulés cette saison ont remis du sourire sur le visage de tout le monde. La confiance est revenue dans les rangs brivistes. Si on ne savait pas trop où se situer en début de saison, la suite a montré que Brive a un seul objectif : revenir en Top 14. Plus que deux victoires à obtenir et le billet est validé. En tout cas, cette première place (à défaut d'apporter un titre) valide tout le travail effectué par Jeremy Davidson et ses hommes depuis un peu moins d'un an.

La réaction de la 60e. Brive a été bougé par Bayonne durant toute la rencontre. Les basques ont pris la tête rapidement avant de revoir les brivistes égaliser juste avant la pause. En début de seconde période, l'Aviron compte trois points d'avance. Le match se complique et attention à ne pas faire n'importe quoi sur cette fin de match. C'est alors que Brive déploie ses ailes pour envoyer deux flèches dans le cible bleue et blanche. A la 57', tout part d'une récupération de Said Hirèche et derrière ça joue vite. Stuart Olding, en deux fois, enrhume toute la défense de Bayonne et cela se termine par l'essai de Retief Marais. A ce moment là, Brive est pour la première fois devant au score. Quelques minutes plus tard, sur une attaque plus classique, les 3/4 combinent, le ballon circule vite et Olding (encore lui !) décale Franck Romanet pour le 3e essai du CAB. A ce moment là, à 15 minutes de la fin, Brive a fait le break et mène 20 à 11. Longtemps empêtré dans la nasse bayonnaise, Brive a su accélérer et quand il accélère, peu d'équipes peuvent le suivre. A méditer pour l'avenir, n'est ce pas ?

Stuart Olding. Que ça fait plaisir de le revoir à ce niveau ! En début de saison, pour ses premiers matchs avec le CAB et ses premiers depuis plus d'un an, l'irlandais avait éclaboussé la Pro D2 de toute sa classe. Plus tard, au retour de sa suspension, il a connu un coup de moins bien et était moins décisif. Avec l'émergence de Thomas Laranjeira et le renouveau de Samuel Marques en 2019, Olding avait moins besoin d'être la tête d'affiche. Mais contre Bayonne, le joyau s'est remis à briller. Il est décisif sur les 2 essais de son équipe en seconde période. Sur le premier (celui de Marais), il prend à revers les avants adverses et remonte le ballon sur presque 40 mètres. Mais ce n'est pas tout, il redemande le ballon, accélère, feinte Antoine Battut et sert Marais pour l'essai. Sur le second essai (celui de Romanet), après une belle combinaison Le Bourhis - Mignardi, Muller éjecte sur l'irlandais qui a parfaitement analysé la situation, sert sur le pas son ailier qui termine en sprint jusque dans l'en-but. Toujours polyvalent (10 ou 12 que ce soit sur la feuille de match ou tout au long d'une rencontre), Stuart Olding montre sur cette saison qu'il n'a rien perdu de son rugby et que Brive est un parfait endroit pour une renaissance.

10, 12, buteur : Olding s'occupe de tout pour le CAB

 

Les points négatifs

Bayonne. Une semaine auparavant, Brive était allé jouer sans pression à Oyonnax. Cette fois, c'est Bayonne qui est arrivé comme cela à Brive. Au contraire d'Oyonnax, le CAB n'avait pas une grande pression sur ses épaules mais a complètement déjoué pendant une bonne partie de la rencontre. Pris dans l'engagement, le jeu au sol ou bien en mêlée, les brivistes ont eu de la chance de tenir tant bien que mal en défense (malgré de nombreux plaquages manqués) pour éviter de prendre un éclat au score. Gagner à Oyonnax et valider sa place en demie, cela n'apporte rien de concret. Les matchs les plus importants arrivent désormais et il faudra faire le boulot de la première à la dernière minute pour valider cette très belle saison. Brive termine premier mais a montré dans plusieurs matchs qu'il n'est pas invincible, du moment que l'engagement et l'application sont absents du jeu briviste. Une piqûre de rappel en quelque sorte.

L'Aviron n'était pas venu pour faire du tourisme en Corrèze

 

Les cadres. Le calendrier de la fin de saison est assez hâché. Pas facile alors de trouver du rythme. Laissés au repos à Oyonnax, les cadres du CAB ont paru manqué de rythme face à Bayonne. Pour la plupart, c'était leur premier match depuis 3 semaines et la réception de Carcassonne. Le match avançant, la rouille s'enleva des rouages et au final, Brive parvient à l'emporter mais non sans mal. Malgré tout, il faudra prêt physiquement et dans l'intensité dans une dizaine de jours pour recevoir le vainqueur de Vannes - Mont de Marsan qui aura déjà un match de phase finale dans les jambes. Peut être que le staff va prévoir une reprise d'entrainement plus physique qu'à l'ordinaire pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions possibles. Le début de match de la demie donnera les indications nécessaires pour savoir si les feux sont au rouge ou au vert du côté de Brive.

 

En conclusion

Brive est numéro 1 du championnat ! On aimerait que cela soit en Top 14 mais c'est malheureusement en Pro D2 que cela se produit mais la récompense est belle au final : un titre de champion et le retour en Top 14 peut être dans quelques semaines. Jusqu'au bout, le CAB a été sérieux et a disposé d'une belle équipe de Bayonne qui a joué libérée, comme Brive à Oyonnax, et qui s'est testée en vu des phases finales. Stuart Olding retrouve de sa superbe à un moment idéal de la saison. Désormais, il n'y a plus de sécurité ni de filet protecteur. Désormais, ça passe ou ça casse car voici les matchs à élimination directe. Les matchs que tout le monde veut jouer. Là où les titres se gagnent.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 1
Racing 92 17 24 Bayonne
Castres 26 25 Montpellier
Lyon 43 9 Stade Français Paris
Agen 25 44 Toulon
Pau 33 14 Brive
Bordeaux 30 25 Toulouse
Clermont Ferrand 28 10 La Rochelle
Résultats Top 14