Pro D2 : Avant match Stade Aurillacois - CA Brive
Publié le vendredi 5 avril 2019 à 06:00

Quoiqu'il arrive, il y a toujours un derby du Massif Central dans la saison. Si ce n'est Clermont, c'est Aurillac. Et comme tout bon derby, qu'importe le classement des deux équipes, un derby ne se joue pas, il se gagne. Fin des discours, place aux actes et au résultat.

Brive vise les deux premières places tandis qu'Aurillac vise le maintien. Le petit va essayer de faire tomber le gros à la maison. L'envie peut permettre de déplacer des montagnes. Aurillac est dans la peau de Brive lorsqu'il recevait Clermont. Brive aura-t-il la tête assez froide pour être le Clermont de ce derby ?

 

Bilan de la saison

Aurillac : 13e avec 55 points (12 victoires, 0 nul, 14 défaites)

Brive : 2e avec 77 points (16 victoires, 1 nul, 9 défaites)

 

Pour Aurillac, cette saison sera particulière et restera dans les mémoires mais pas pour de bonnes raisons. La mort de Louis Fajfrowski à quelques jours de l'ouverture de la saison a marqué plus qu'un club. C'est dans ce contexte qu'Aurillac parvient à battre Oyonnax lors de la première journée. La suite est plus compliquée avec une série de 6 défaites pour 2 victoires lors des 8 matchs suivants, Nevers venant même s'imposer dans le Cantal. Heureusement pour le Stade, le mois de novembre est de meilleure qualité avec 3 victoires en 4 matchs dont une nette victoire face à Mont de Marsan et une victoire à Massy qui "efface" la défaite face à Nevers. Cependant, le yo-yo reprend avec 3 défaites en décembre (dont Vannes à domicile). La lutte pour le maintien dans laquelle est engagée Aurillac est lancée mais les aurillacois ont un matelas sur la zone rouge. L'année 2019 est de bonne qualité avec 6 victoires pour 4 défaites. Des équipes en lutte pour les phases finales tombent dans le Cantal comme Béziers, Bayonne et Provence. On sent que les aurillacois vont privilégier les matchs à domicile mais pour s'éviter toute mauvaise surprise, il va falloir jouer tous les matchs, à domicile comme à l'extérieur. Mais Aurillac a les cartes en main pour poursuivre son histoire en Pro D2.

Durant une grande partie de la saison, Brive a joué caché. Le potentiel était là mais les résultats n'étaient pas toujours présents. En début de saison, le CAB a vite digéré la relégation avec une grosse série positive mais derrière, les victoires à domicile alternent avec les défaites à l'extérieur. Dans des matchs à sa portée, Brive se prend les pieds dans le tapis. La victoire à Angoulême en janvier met fin à une mauvaise série à l'extérieur et fait renaitre les espoirs de remontée immédiate en Top 14. Malheureusement, ce fût un coup d'épée dans l'eau et le CAB ne parvient pas à profiter des coups de mou qui touchent ses principaux adversaires. Le sprint final est lancé et les brivistes ne laissent aucun espoir aux équipes venant à Amédée Domenech. Le match à Nevers va être un tournant et fera mal à la tête du perdant. Sur cette rencontre, le CAB exploite enfin tout son potentiel et frappe un grand coup. Mais rien n'est fait et la réception victorieuse de Mont de Marsan vient le rappeler à tout le monde : il faudra être sérieux et impliqué jusqu'au bout pour obtenir la meilleure place au classement final de la Pro D2.

 

Les hommes forts

De nombreux cadres sont de retour pour ce derby du côté d'Aurillac. Adrian Smith réalise une belle première saison dans le Cantal. Les expérimentés Pierre Roussel et Latuka Maituku sont les leaders de ce pack rouge et bleu. Passé par les Espoirs du CAB, Giorgi Tsutskiridze ne cesse de grandir et a un très bel avenir devant lui. La charnière est un mélange entre expérience (Paul Boisset) et jeunesse (Joris Segonds) mais la qualité est bien là. Le duo Thomas Salles - Jack McPhee sera à surveiller de très près car le total de 11 essais pourrait augmenter (6 pour Salles et 5 pour McPhee). L'arrière expérimenté est un fin relanceur et profitera de chaque ballon de relance pour mettre le feu dans la défense briviste.

Après plusieurs matchs avec peu de changements, le staff briviste amène plus de sang neuf pour ce déplacement. Vivien Devisme reprend son poste de titulaire à gauche de la première ligne tandis que Demba Bamba enchaine les matchs depuis le Tournoi des 6 Nations. Durant l'absence de Giorgadze, So'otala Fa'aso'o a réalisé de grosses parties. Il sera encadré par Retief Marais et Matthieu Voisin, deux belles révélations de cette saison. Le quatuor Namy - Galala - Mignardi - Romanet est le même qu'au match aller. Le banc est très solide, en espérant que son entrée soit autrement plus décisive que face à Mont de Marsan.

 

Bilan et confrontations

Aurillac (à domicile) : VVDVVVDVVVVVV

Oyonnax (20-19), Carcassonne (19-16), Nevers (12-16), Montauban (28-15), Bourg en Bresse (13-9), Mont de Marsan (31-7), Vannes  (17-23), Angoulême (13-10), Colomiers (23-18), Béziers (19-3), Massy (31-18), Bayonne (41-27), Provence (36-10)

 

Brive (à l'extérieur) : DNVDDDDDVDDDV

Bayonne (30-17), Biarritz (33-33), Vannes (9-11), Massy (30-19), Carcassonne (19-14), Mont de Marsan (19-14), Provence (19-14), Colomiers (9-6), Angoulême (11-23), Béziers (29-20), Montauban (28-26), Bourg en Bresse (31-27), Nevers (28-31)

 

Par le passé, Jean Alric était une place forte imprenable. C'est un peu moins vrai dernièrement mais il n'est pas facile de s'imposer dans le Cantal. Aurillac s'est incliné à deux reprises (Nevers et Vannes) mais a fait tomber des équipes comme Oyonnax, Mont de Marsan ou bien Bayonne. Les scores sont serrés souvent mais ça bascule du côté du Stade. Pour Brive, ça a basculé lors du dernier déplacement. S'il y a bien eu deux victoires jusqu'à présent en déplacement, il y a surtout eu des déceptions qui ne correspondaient pas aux ambitions du club. Mais il y a deux semaines, Brive décroche une victoire importante dans la lutte pour le haut du tableau du côté de Nevers. Un succès qui change beaucoup de choses dans la lutte aux deux premières places de la Pro D2.

Entre les deux géants, Aurillac veut faire sa place mais les duels sont entre Brive et Clermont. Cependant, même s'ils sont espacés dans le temps, cela ne se passe pas toujours très bien pour Brive à Jean Alric. En un demi-siècle, Brive a décroché 3 victoires pour 5 défaites. Il y a six ans, le CAB s'était incliné 27 à 20. Il faut remonter en octobre 2002 pour trouver trace de la dernière victoire briviste dans le Cantal sur le score de 33-22.

 

Voici la composition des deux équipes pour le match Aurillac - CA Brive (coup d'envoi à 20h, arbitre : Jonathan Gasnier)

 

Pour Aurillac1 Seyrolle - 2 Smith - 3 Ojovan - 4 Roussel - 5 Van der Walt - 6 Maituku - 7 Tsutskiridze - 8 Adendorff - 9 Boisset (Cap) - 10 Segonds - 11 Salles - 12 Sagote - 13 Colliat - 14 Coertzen - 15 McPhee

Remplaçants : 16 Rude - 17 Nostadt - 18 Corbex - 19 Lebreton - 20 Bouyssou - 21 Sharikadze - 22 Valentin - 23 Amrouni

Absents : Fabro (genou), Karkadze (cheville), Alves (mollet), Hézard (ischios), Ostberg (ischios), Taukeiaho (ischios) et Nouhaillaguet (poignet)

 

Pour Brive : 1 Devisme - 2 Acquier - 3 Bamba - 4 P.Marais - 5 Uys - 6 R.Marais - 7 Voisin - 8 Fa'aso'o - 9 Lobhzanidze - 10 Laranjeira (Cap) - 11 Namy - 12 Galala - 13 Mignardi - 14 Romanet - 15 Scholes

Remplaçants : 16 Da Ros - 17 Asieshvili - 18 Lebas - 19 Giorgadze - 20 Marques - 21 Olding - 22 Muller - 23 Thomas

Absents : pour consulter l'état de l'infirmerie du CA Brive, n'hésitez pas à vous rendre dans l'onglet infirmerie

 

Image : SA

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 7
Bayonne 28 24 Montpellier
Toulouse 36 15 Castres
Racing 92 27 27 Agen
Lyon 27 8 Pau
La Rochelle 41 17 Brive
Stade Français Paris 33 30 Toulon
Bordeaux Clermont Ferrand
Résultats Top 14