Coupe du Monde 2015 : du classique et des surprises pour commencer !
Publié le lundi 21 septembre 2015 à 14:11

Ça commence bien cette Coupe du Monde ! En quelques jours, le plein d'émotions et de suspense a été fait. Cela part sur des bonnes bases et dans des stades pleins. Les favoris sont (presque) tous au rendez-vous mais certaines équipes ont décidé de rebattre quelques cartes et c'est tant mieux. Et nos brivistes dans tout ça ? Qu'ont fait Karlen Asieshvili et Dominiko Waqaniburotu ?

img-accroche-premiere-journee-coupe-du-monde-rugby-2015 

Commençons par le commencement. Dominiko Waqaniburotu et ses coéquipiers fidjiens ont eu l'honneur de faire le match d'ouverture de cette 8e Coupe du Monde. Face à toute une nation regroupée derrière son équipe, les fidjiens ont bien résisté en première période notamment dans des secteurs où on ne les attendait pas comme la mêlée. Mais porté par un Mike Brown en feu et un banc qui a su faire la différence en seconde période pour offrir une victoire bonifiée dans cette poule de la mort qu'est la poule A.

Pour sa part, Dominiko Waqaniburotu a joué une heure avant d'être remplacé par le clermontois Peceli Yato. Le briviste a volé un ballon à l'alignement briviste et a réussi 9 plaquages sur 10. Mais il s'est fait remarqué pour un plaquage en tout début de match. Un geste qui lui vaut une convocation devant la commission aujourd'hui. Même Jamie Noon juge qu'il n'y a pas grand chose ! (tout comme son ancien coéquipier Kieran Murphy)

Mais la commission l'a décidé autrement : 1 semaine de suspension pour le 3e ligne briviste qui va manquer le match contre l'Australie. Peceli Yato débutera à sa place.

La Géorgie débute son tournoi le lendemain à Gloucester contre le Tonga. Les îliens sont favoris mais ce sont bien les caucasiens qui créent la première surprise de la journée. Derrière un pack ultra dominateur, les Lelos inscrivent deux essais (Gorgodze et Tkhilaishvili) et remportent une très belle victoire 17 à 10. Malgré une fin de match difficile, les géorgiens se sont accrochés et n'ont laissé que très peu d'espaces à leurs adversaires. Une stat est impressionnante : 201 plaquages réalisés pour un taux de réussite de 92 % ! Nemsadze (23/24), Kolelishvili (21/23) et Gorgodze (24/25) ont passé la barre des 20 plaquages. Karlen Asieshvili a fait son entrée à l'heure de jeu mais est tombé dans le temps faible géorgien. Malgré tout, le briviste s'est montré solide en mêlée fermée et en défense (5/5 au plaquage). La route vers la 3e place de poule (qualificative pour la prochaine coupe du monde) est ouverte pour les Lelos.

En bref

Dans la poule A, en attendant l'entrée en lice de l'Australie cette semaine, le Pays de Galles a fait le boulot contre l'Uruguay en l'emportant 54-9. Bonus offensif pour les gallois mais qui perdent un nouveau joueur en la personne de Cory Allen.

Dans la poule C, pour le choc de la poule, l'Argentine a tenu tête et mené face aux All Blacks durant une heure. Réduite à 14 puis 13 (McCaw et C.Smith), la Nouvelle-Zélande a eu beaucoup de difficultés à se défaire d'argentins très accrocheurs. Mais les remplaçants néo-zélandais, notamment Sonny Bill Williams, ont fait la différence et offert une victoire 26-16 aux champions du monde en titre. Pas la rentrée la plus convaincante mais l'essentiel est fait.

Dans la poule D, la France a profité de l'indiscipline chronique des italiens pour empocher les 4 points de la victoire (32-10). Si le jeu offensif laisse toujours à désirer, les Rouges (pour l'occasion) ont inscrit 2 essais en seconde période par Slimani et Mas. Mais le gros point noir reste la blessure au genou d'Huget qui voit s'arrêter sa Coupe du Monde. Il est remplacé dans le groupe par le castrais Grosso. Quelques heures plus tôt, l'Irlande a facilement disposé du Canada sur le score de 50 à 7. Une rencontre parfaitement maitrisée par un des favoris de cette compétition.

Mais comment ne pas parler de cette poule B. Si la victoire des Samoa sur les États-Unis étaient prévisibles (25-16) même si les américains se sont accrochés jusqu'au bout échouant à pas grand chose du bonus défensif, le tremblement de terre est survenu 24 heures plus tôt, toujours sur ce même stade de Brighton. Malgré un Rugby Championship de piètre qualité, personne n'aurait pensé que l'Afrique du Sud allait être ennuyée par le Japon. Et pourtant. Bousculant plus que les pronostics, les japonais tiennent tête aux double champions du monde à la pause (12-10). L'Afrique du Sud fait un premier break (19-13) mais le Japon revient (19-19). A l'heure de jeu, deuxième break (29-22) et bonus offensif en poche. Le début de la fin ? Que nenni, les premières secousses commencent à se faire sentir. Superbe mouvement collectif conclu par l'arrière Goromaru, auteur de 24 points, et le Japon recolle à 10 minutes de la fin (29-29). Il reste une poignée de minutes, 3 points d'avance pour les sud-africains et tout le monde bascule dans la folie. Les japonais acculent les sud-africains sur leur ligne, leur font écoper d'un carton jaune et puis cette action, ce tremblement de terre :

Le sport est beau pour nous faire vivre des moments comme ça ! Le Japon peut être l'équipe surprise de cette compétition à condition de bien redescendre sur Terre après cet exploit XXXL et de gérer cette nouvelle popularité. Il ne faut pas oublier quelque chose : la prochaine Coupe du Monde aura lieu au pays du soleil levant. Le Japon veut se faire sa place à la table du rugby international comme l'avait fait il y a quelques années l'Argentine.

Vivement la deuxième salve de rencontres !!!

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Lyon 35
2 Bordeaux 34
 
7 La Rochelle 22
8 Brive 22
9 Pau 21
 
13 Agen 16
14 Stade Français Paris 10
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 10
Racing 92 30 34 Bordeaux
Clermont Ferrand 30 13 Agen
La Rochelle 22 13 Castres
Pau 9 19 Toulon
Montpellier 33 8 Lyon
Brive 26 21 Stade Français Paris
Toulouse 45 10 Bayonne
Résultats Top 14