Brive ne veut pas s'arrêter là et veut confirmer, l'analyse de la rencontre
Publié le mardi 26 février 2019 à 06:00

Brive n'est pas prêt de rendre les armes et veut croire en son objectif de remonter au plus vite en Top 14. Les deux premières places sont à portée de fusil et le chasseur briviste est à l'affût. La victoire face à Vannes va dans ce sens. Et si une série victorieuse s'enclenchait maintenant ? Ca serait pas mal, non ?
 

Les points positifs

Se sortir du piège. Cela avait tout du match piège et la première période allait dans ce sens. Sans conquête, Brive subissait le jeu vannetais et à quelques minutes, le CAB ne menait plus que 13 à 7. Mais voilà, pour se sortir de situations compliquées, il faut à la fois avoir un peu de chance et bénéficier d'exploits personnels. A cheval sur la mi-temps, les brivistes assoment Vannes qui ne se relèvera pas des essais d'Enzo Hervé et Arnaud Mignardi. Derrière, mis en confiance par le score, le CAB déroule et récite son rugby comme ça faisat bien longtemps qu'on ne l'avait pas vu. 15 jours après un bonus offensif mi-figue mi-raisin contre Massy, Brive récolte un bonus offensif éclatant qui remplit de confiance l'équipe avant d'entamer le sprint final. Ne reste plus qu'à confirmer et à enchainer sur cette bonne performance comme en début de saison.

Les ailiers. A l'approche du sprint final, il est important de mettre tout le monde en confiance. Vendredi, dans cette avalanche d'essais, les ailiers du CAB ont franchi la ligne d'en-but. Et ça faisait un bon moment que ce n'était plus arrivé. Pour trouver trace d'un essai marqué par un ailier briviste, il faut remonter au match contre Bourg en Bresse où Guillaume Namy avait marqué tout comme Seva Galala. Le fidjien a d'ailleurs marqué 3 de ses 4 essais à l'aile. Ce vendredi, à peine entré en jeu que Franck Romanet trouvait le chemin de l'en-but, son 2e essai cette saison. Par contre, pour lui, c'était une première avec l'essai d'Axel Muller. Longtemps blessé, l'argentin trouve sa place au sein du CAB et après quelques occasions manquées (notamment contre Massy), il débloque le compteur. Désormais, il ne reste plus qu'à Joris Jurand et Rory Scholes de franchir la ligne. Et aux autres de continuer à marquer bien évidemment !

Félicité par Joris Jurand, Axel Muller débloque son compteur avec le CAB

 

Le physique. On le sait : pour réussir en fin de saison, il faut être frais. Depuis le début de la saison, Brive fait beaucoup de rotations à chaque rencontre même si certains joueurs tournent peu. Malgré tout, la profondeur d'effectif va faire la différence dans les semaines à venir. Déjà, au cours des rencontres, Brive termine souvent mieux que ses adversaires. Ce n'est pas juste une question de jeter toutes ses forces dans la bataille pour revenir au score, c'est aussi une question de condition physique. Il y a quelques saisons, Brive craquait en seconde période et était rapidement dans le rouge. Quand les brivistes parviennent à enchainer les séquences, les adversaires sont dans le rouge et peuvent exploser comme Vannes l'a fait vendredi. Au fur et à mesure des semaines, les blessés et les sélectionnés vont revenir gonfler un effectif qui ne s'en retrouvera que bonifié. Il y a une montée en puissance qui ne demande qu'à se traduire en terme de résultats.

 

Les points négatifs

La mêlée. Il n'y a pas grand chose à redire sur la victoire de Brive face à Vannes sauf un point : la mêlée. Si solide depuis le début de saison, l'édifice s'est complètement écroulé en première période. Brive n'a jamais pu bénéficier de ce point fort et s'est donc tout naturellement retrouvé en difficulté dans le jeu. Vannes en a profité mais pas à 100% ce qui a bien aidé le CAB. La composition du 5 de devant a étonné d'entrée de jeu. Après seulement 2 semaines d'entrainement avec le groupe, Karlen Asieshvili était de retour mais pas en tant que remplaçant. Intronisé titulaire, le géorgien a souffert et a montré qu'il était en manque de compétition (normal après neuf mois d'absence). Dominiko Waqaniburotu était titulaire en 2e ligne, un poste qu'il n'avait plus occupé depuis la saison dernière. Son manque de repères explique peut être les difficultés de James Johnston en mêlée. Le samoan a souffert le martyr jusqu'à écoper d'un carton jaune à la demi-heure de jeu. Un carton qui se voyait venir. L'entrée de Cody Thomas n'aurait peut être rien changé car avec la succession de fautes, la première faute du remplaçant sud-africain lui aurait valu carton jaune. Les exemples sont nombreux de ce genre de scénario. En tout cas, la sortie d'Asieshvili et Jammes était logique tant la première ligne était en souffrance. Il fallait faire quelque chose pour régler le problème. Après ce changement et quelques ajustements, Brive a stabilisé sa mêlée qui a malgré tout passé une très mauvaise soirée. Il risque y avoir du boulot supplémentaire cette semaine à l'entrainement !

Première période cauchemardesque pour la mêlée briviste

 

En conclusion

Tout indiquait que ce match allait être difficile pour Brive. Vannes sortait d'une grosse victoire face à Oyonnax, avait l'habitude d'accrocher les gros sur leur terrain depuis le début de la saison. La première période allait dans ce sens. Mais juste avant la pause, les brivistes se sont envolés et ont notamment pris le dessus physiquement sur des vannetais qui ont lâché mentalement, tel un boxeur, dans les cordes, roué de coups par son adversaire. Brive inscrit la bagatelle de 7 essais en deuxième période avec deux essais des ailiers Franck Romanet et Axel Muller. Cela fait du bien quand vos ailiers marquent, cela veut dire que le ballon a bien circulé sur toute la largeur du terrain. Revenu au classement, le CAB doit désormais enclencher une série comme il était parvenu à le faire en début de saison. Le faire à ce stade de la saison serait le bienvenue.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 24
Mont de Marsan 17 13 Bayonne
Massy 24 27 Béziers
Oyonnax 46 6 Aurillac
Colomiers 23 19 Montauban
Soyaux-Angoulême 23 19 Carcassonne
Bourg en Bresse 18 16 Nevers
Brive 45 14 Provence Rugby
Biarritz Vannes
Résultats Top 14