Jean Claude Roques : le King du CA Brive
Publié le lundi 19 mars 2018 à 17:00

Il a été un joueur de génie, un ouvreur de légende du CA Brive. Il ne lui a juste manqué que des titres pour illuminer une carrière exemplaire. Jean Claude Roques, lui, a illuminé des générations de supporters brivistes par son jeu et sa classe. Bon anniversaire Mr Roques !

C’est le 19 mars 1943, à Brive, qu’il a poussé son premier vagissement…

Qui ça ?...

M’enfin… voyons, Jean Claude Roques bien sûr…

Il est vrai, qu’à cette époque, personne, en dehors de ses parents, ne le connaissait encore. Il n’est donc pas anormal de se poser la question.

Aujourd’hui, jour de son 75ème anniversaire, il n’en est plus de même, en effet, pas un supporter briviste depuis la fin des années 50, n’est censé ne pas connaître cette personnalité de l’ovalie locale et même nationale puisqu’il fut international Junior, Militaire et B.

Après un bref passage dans les rangs des juniors du CAB, il débute sa carrière en équipe première, le 15 décembre 1959 et devient alors qu’il n’est âgé que de 16 ans et 9 mois, le plus jeune joueur à ce niveau. Il n’abandonnera celle-ci qu’au bout de dix-huit ans de carrière et 247 matchs de championnat, ce qui, pendant très longtemps, constitua le record du club. Il est à noté que ce record ne lui sera ravi que de nombreuses années plus tard, par un autre demi d’ouverture, lui aussi doté d’un talent exceptionnel.

Son immense talent, voir son talent phénoménal, est à l’origine de son surnom : « le King », à ne pas confondre avec son homonyme américain, même si le second était lui aussi très … rock !

Jean Claude a largement mérité son surnom tant son talent et sa vision du jeu étaient immenses. C’est lui qui, d’ailleurs, a mis au point la fameuse « Cazoul » !

Ce coup de pied en diagonale destiné à son ailier, du côté ouvert, son compagnon de jeu Pierre Besson qui grâce à cette passe de génie, a marqué un nombre incalculable d’essais.

Pas étonnant donc, que, doué comme il l’était, Jean Claude étrenne sa première cape avec le XV de France le 15 janvier 1966, contre l’Ecosse et qu’il sera honoré de quatre autres sélections avec, en point d’orgue, la Tournée de 1967 en Afrique du Sud.

L’un des historien et amoureux du club, Thierry Van De Put, se souvient que, lors du match de huitième de finale du championnat de France joué et gagné par le CAB sur le score de 17 à 9 après prolongations, le 12 avril 1970, contre l’ogre biterrois, notre « royal » Jean Claude inscrivit un drop dans des conditions peu banales.

En effet, Notre « auguste » demi d’ouverture tape son drop qui a beaucoup de peine à s’élever. Heureusement Jean Pierre Hortoland, l’un des piliers adverses qui se trouvait sur la trajectoire de la gonfle voit le cuir ricocher sur son dos et s’élever dans les airs pour passer entre les poteaux, par-dessus la transversale !

Jean Claude Roques, après de tels exploits, après une aussi longue carrière vous n’êtes pas un champion, vous n’êtes pas un seigneur, vous êtes un roi … « The King »

Bon anniversaire Monsieur Roques, vous êtes bien le Roc du CAB !

 

(Article rédigé avec la complicité et la mémoire de Thierry Van De Put)

 

Jean Elhinger, Chroniqueur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 4
La Rochelle 28 13 Toulouse
Lyon 59 3 Brive
Bayonne 27 17 Castres
Clermont Ferrand 28 37 Pau
Bordeaux 52 3 Stade Français Paris
Agen 29 10 Montpellier
Toulon 32 29 Racing 92
Résultats Top 14